La vie

Ménopause précoce chez les femmes

Pin
Send
Share
Send
Send


Ménopause (du grec. Climacter - échelon de l’échelle) - la période d’extinction de la fonction ovarienne (organes dans lesquels les cellules sexuelles féminines mûrissent) et le passage à la vieillesse. Ce n'est pas une maladie ou une pathologie, mais une phase naturelle de la vie d'une femme. Au cours de la ménopause, il y a trois étapes: la préménopause, la ménopause et la postménopause.

Au cours de la préménopause, les ovaires réduisent progressivement la production d'hormones féminines, les hormones changent, la capacité de concevoir diminue. Cette étape peut durer de 2 à 10 ans.

La ménopause est la dernière menstruation indépendante. L'âge du stade est fixé après 12 mois d'absence de menstruation. La périménopause - la période précédant le début de la ménopause. A ce moment, le corps subit de forts changements.

Après la ménopause, une femme entre dans la période de ménopause, caractérisée par une extinction complète de la fonction ovarienne. Dans le contexte d'une diminution de la production d'œstrogènes, l'hormone féminine, le corps change de statut hormonal, passant à la période de vieillesse.

Le moment de la ménopause est individuel et dépend de nombreux facteurs. Néanmoins, on distingue les types de ménopause opportuns (45 à 55 ans), prématurés (36 à 40 ans), précoces (41 à 45 ans) et tardifs (plus de 55 ans). La ménopause précoce chez les femmes de 30 ans (cessation de la menstruation, apparition de symptômes associés) est plus raisonnable à appeler «insuffisance ovarienne prématurée», qui peut et doit être corrigée par un traitement par un spécialiste.

Dans les conditions de stress et de lourdes habitudes, de maladies chroniques, la ménopause précoce devient de plus en plus courante. Mais cela ne signifie pas que la vieillesse se rapproche! L’approche moderne du problème de la ménopause précoce implique sa réversibilité (pendant un certain temps) en la corrigeant à l’aide d’agents hormonaux et de préparations à base de plantes.

Causes de la ménopause précoce chez les femmes2

Avec la ménopause précoce, vous devez faire particulièrement attention à votre santé, car les causes de la ménopause précoce chez les femmes affectent également les autres systèmes du corps.

Les principales causes d'insuffisance ovarienne prématurée sont les suivantes:

● maladies auto-immunes (maladies dans lesquelles le corps est attaqué par sa propre immunité)

● chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie des organes de reproduction de la femme: ovaires et utérus

Le tabagisme, la famine, l'exposition aux poisons de l'environnement

En présence d'une cause génétique de ménopause précoce chez la femme, il existe deux types de «comportement» des ovaires: ils sont complètement épuisés ou sont en «mode veille». Les modes de vie, les maladies, la présence d'allergies et de facteurs dommageables externes ne nuisent pas moins au corps, en particulier dans l'ensemble. Si l'hérédité ne permet pas de corriger la situation, les facteurs restants peuvent être maîtrisés et empêcher leur combinaison.

Symptômes de ménopause précoce chez les femmes3

Traditionnellement, les organes souffrant de ménopause, envisagent de procréer. En fait, les modifications touchent non seulement les organes génitaux et les glandes mammaires, mais aussi les systèmes cérébraux, cardiovasculaires et musculo-squelettiques, le foie, les voies urinaires et la vessie, le gros intestin, la peau et les cheveux.

Les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes comprennent:

● diminution du désir sexuel

● insomnie, dépression, irritabilité

● affaiblissement de l'attention et de la mémoire

Ces symptômes peuvent nuire considérablement à la qualité de la vie. Ils doivent donc être combattus. La première étape de leur élimination consiste en un examen médical. Climax nécessite une approche globale du traitement, qui ne peut être fournie que par un spécialiste qualifié.

Traitement de la ménopause précoce chez la femme: thérapie et régime4

De simples règles d'un mode de vie sain peuvent réduire les symptômes désagréables: au moins 8 heures de sommeil par jour, promenades au grand air, durcissement et exercice, ainsi qu'abandon des mauvaises habitudes. Les massages, la physiothérapie et la physiothérapie ont un effet positif sur la perception de la ménopause: ne sous-estimez pas ces méthodes simples, en particulier en association avec une thérapie prescrite par le médecin5.

La psychothérapie est un élément important pour surmonter le stade de la ménopause. Dans une société où la jeunesse est valorisée au-dessus de sa maturité, les femmes averses envisagent la vieillesse, craignant de perdre leur estime de soi. Dans ce contexte, il est très important de comprendre et d’accepter le fait inévitable du vieillissement et d’acquérir la certitude que la valeur de la personne et sa place dans la société demeurent avec elle, malgré son âge.2

Avec un diagnostic d'insuffisance ovarienne prématurée, il est logique de restaurer le cycle et la fonction de reproduction. À cette fin, un spécialiste prescrit des médicaments hormonaux pour maintenir les taux d'œstrogènes. Il est impossible de prendre de tels médicaments de manière indépendante et sans consulter un médecin: un médecin doit procéder à un examen, obtenir les résultats du test et seulement ensuite choisir individuellement un médicament qui vous convient 6.

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de la ménopause précoce. Un régime diététique spécial est la prévention des problèmes, dont la sensibilité augmente avec chaque année.

En cas d’apogée, il est conseillé aux femmes de respecter les règles suivantes: 7

Adhérez au régime fractionné: divisez les repas 5 à 6 fois par jour, en évitant de trop manger.

Évitez le dîner tardif.

Surveiller l'apport en calories. Au total, il ne devrait pas dépasser 1700-2000 kcal.

Équilibrer la composition du régime: éliminer ou au moins limiter les glucides digestibles (bonbons, collations), minimiser la consommation d'aliments riches en graisses animales. En même temps, il est également important d’enrichir le menu: les femmes en ménopause ont besoin de beaucoup de calcium, de fibres et de vitamines «vivantes». Les aliments contenant du calcium doivent être présents quotidiennement dans le régime alimentaire, le taux journalier pour les femmes de moins de 50 ans étant de 1 000 mg de calcium par jour. L'inclusion de légumes frais, de fruits et de grains entiers dans le menu fournira au corps des fibres, prévenant ainsi la constipation et aidant à nettoyer le corps. Bien sûr, il est préférable d’obtenir des vitamines à partir de produits, mais la prise de préparations de vitamines en profitera alors. Particulièrement important pour les femmes pendant la ménopause, vitamines A, C, E, ainsi que l'iode, le sélénium, le cuivre, le calcium.

Sexe et ménopause4

Une réduction du désir sexuel, de l'irritabilité, de la sécheresse et des brûlures des muqueuses, un inconfort pendant les rapports sexuels sont des symptômes typiques de la ménopause. Cependant, les relations sexuelles sont nécessaires pour maintenir la santé des femmes pendant cette période. Le sexe améliore la circulation sanguine dans les organes génitaux, libère des hormones du plaisir, aide à faire face à la dépression et à maintenir la fertilité.

Avec le déclin de la fonction ovarienne, l'équilibre du pH dans le vagin se modifie progressivement pour devenir plus alcalin, privant le corps de la protection locale et ouvrant la voie aux bactéries. C'est pourquoi il est important pour une femme d'utiliser des produits d'hygiène lui permettant de ramener l'équilibre du pH à un état acide normal. Le lavage au savon ou au gel douche ordinaire est une option indésirable, car la composition alcaline de ces produits ne fera qu'aggraver la sécheresse de la membrane muqueuse. En règle générale, les gels spéciaux et les mousses d’hygiène intime contiennent de l’acide lactique - un ingrédient hydratant et acidifiant doux, parfaitement adapté à cet usage.

Vous pouvez éviter l'inconfort, la sécheresse et les brûlures pendant les rapports sexuels à l'aide de moyens topiques - des gels intimes pour l'hygiène intime, des crèmes et des onguents spéciaux qui lubrifient et hydratent les muqueuses. Certains produits contiennent une composante hormonale pour une aide supplémentaire au corps.

De l'intérieur, le problème des symptômes désagréables de la ménopause peut être résolu en prenant des médicaments hormonaux ou des pilules comme protection. L'hormonothérapie est une procédure responsable qui doit être effectuée uniquement sous la supervision d'un spécialiste. Un médecin qualifié devrait examiner attentivement vos données, effectuer les recherches nécessaires et, sur la base des informations reçues, prescrire un médicament, une dose et un schéma posologique spécifiques 8.

Phytothérapie8

Dans le cas où l'hormonothérapie n'est pas possible, le médecin peut prescrire à une femme des remèdes à base de plantes. Ces outils sont moins efficaces et n’ont pas l’action systémique nécessaire pour prévenir la fragilité des os, des maladies cardiovasculaires et d’autres affections graves associées à une déficience en hormones féminines. Ils peuvent quelque peu réduire les symptômes tels que les bouffées de chaleur et, bien sûr, l’origine végétale rend ces médicaments sans danger. Cependant, vous ne devriez pas prendre de décision en faveur de la prise de phytoestrogènes, s'il n'y a pas de contre-indications à la thérapie hormonale, mais il existe des symptômes de la ménopause qui détériorent la qualité de la vie.

Certaines plantes contiennent des phytoestrogènes, des composés analogues aux hormones qui peuvent également aider une femme pendant la ménopause. En grande quantité, ils se trouvent dans le soja, le trèfle rouge, les graines de lin. Le trèfle rouge est le plus souvent utilisé pour la fabrication de remèdes à base de plantes, car il contient plus de plusieurs types de composés, dont la structure est similaire à celle des hormones du corps de la femme.

La ménopause précoce est une condition désagréable, mais pas une phrase du tout. Si la ménopause survient tôt, la femme a la possibilité de rétablir sa menstruation et sa fertilité avec l'aide d'un spécialiste et d'un traitement hormonal. Il est très important de ne pas attendre que «tout s'en va tout seul», mais de contacter un professionnel rapidement afin de se soumettre à un examen approfondi et de commencer le traitement à temps. Choisissez le bon spécialiste ici.

Il est également important pendant cette période de prendre soin de votre santé et de votre attitude positive, de maintenir votre activité et vos relations avec le sexe opposé. Rappelez-vous que le point culminant est simplement une étape de la vie qui, avec une humeur optimiste, peut être surmontée avec dignité et avec un minimum de difficulté.

Avez-vous des signes de ménopause?

  • 1. Gevorkyan M. A., Manoukine I. B., Kazenashev V. V. Expérience de l'utilisation d'un traitement hormonal pour les troubles de la ménopause // Farmateka. - 2006. - №. 2. - page 34-8.
  • 2. Tatarchuk T. F., Efimenko O. A., Tutchenko T. N. Stress et involution du système reproducteur de la femme // Santé génésique de la femme. - 2007. - №. 5. - P. 153-157.
  • 3. Ovsyannikova T. V. et al. Traitement médicamenteux des patients présentant des symptômes vasomoteurs de la ménopause. - 2010. S. 75-77.
  • 4. Dyukova GM: La qualité de vie d'une femme pendant la ménopause // Le médecin traitant. - 2003. - V. 1. - pages 48-50.
  • 5. Ovsyanik O. A. Le rôle de la culture physique avec des éléments de contact avec les arts martiaux dans l'adaptation des femmes de la deuxième période de maturité (40 à 60 ans) // Uchenye zapiski universiteta im. PF Lesgafta. - 2011. - T. 79. - №. 9
  • 6. Gynécologie T. B. Climactéries: changements liés à l'âge et méthodes pour les corriger // Russian Medical Journal. - 2007. - T. 15. - №. 17. - page 2-4.
  • 7. Vorontsova A. V., Urgence M. A., Mityashina A. M. Femme, ménopause et vieillissement // Dermatologie et cosmétologie expérimentales et cliniques. - 2012. - №. 5. - Pages 51-56.
  • 8. Smetnik V.P., Karelina S.N. Autres moyens de corriger les troubles de la ménopause // Ménopause. - 2004. - V. 4. - Pages 3-6.

L'ostéoporose, ou augmentation de la porosité osseuse, comporte un risque de fracture. Les femmes sont les plus susceptibles à cette maladie.

Le terme "ménopause" (ou "période ménopausique", comme disent les médecins) vient du grec.

Caractéristiques de l'hormonothérapie substitutive

Selon les experts, l'hormonothérapie est la seule méthode correcte de traitement de la ménopause précoce chez les femmes. Le THS implique la prise à long terme de préparations spéciales d'un analogue synthétique d'hormones sexuelles féminines (œstrogènes) dans un schéma thérapeutique donné, ce qui peut éliminer les symptômes désagréables liés au début de la ménopause.

Cette technique est utilisée depuis de nombreuses années et s'est avérée être l'option de traitement la plus efficace pour les femmes ménopausées précocement. Le choix des médicaments pour le THS dépend de divers paramètres, tels que l'âge de la femme, son état actuel, la présence de comorbidités et de maladies dans l'historique, le mode de prise de médicament approprié et de nombreuses autres données.

Aujourd'hui, les soi-disant œstrogènes naturels sont utilisés comme médicaments à base d'œstrogènes pour le traitement hormonal substitutif. Il s'agit de préparations médicales spécifiques, dont la composition chimique est identique à l'estradiol naturel synthétisé par le corps de la femme.

Le plus souvent, lors de la réalisation d'un THS, des œstrogènes «naturels» sont utilisés sous forme de comprimés, par exemple, le valérate d'estradiol et le 17β-estradiol. En plus des formes galéniques orales, lorsque le patient reçoit un traitement hormonal, des dispositifs intra-utérins spéciaux, des timbres et des suppositoires vaginaux peuvent être administrés, lesquels libèrent certaines doses d’œstrogènes dans le corps.

En plus des composants œstrogéniques, l’hormonothérapie pour la ménopause précoce prévoit l’utilisation de composants progestatifs. Ces médicaments protègent l'endomètre de l'utérus et préviennent le développement de l'hyperplasie et du cancer de l'endomètre. Le médecin traitant détermine le choix des composants progestatifs, car la neutralité métabolique du médicament, c'est-à-dire sa neutralité vis-à-vis de l'effet cardioprotecteur des composants œstrogéniques du THS, est un facteur important.

En général, l'hormonothérapie fournit les résultats les plus efficaces pour le traitement de la ménopause précoce. Le seul inconvénient de cette technique est la présence d’un grand nombre de contre-indications à l’utilisation de stéroïdes, dont les principales sont les maladies du système cardiovasculaire. En outre, la contre-indication absolue au THS peut être:

  • Cancer de l'endomètre ou du sein.
  • Saignement du vagin d'origine inconnue.
  • Thrombose veineuse profonde ou hépatite aiguë.
  • Porphyrie cutanée.
  • Allergie aux composants du THS.

Les contre-indications à l'utilisation d'œstrogènes sont:

  • Dysfonctionnement hépatique sévère.
  • Cancer de l'endomètre ou du sein dans l'histoire.
  • Porphyrie

Les progestatifs ne peuvent pas être utilisés chez les femmes atteintes de méningiome.

Outre l'absolu, il existe un certain nombre de contre-indications relatives à l'hormonothérapie:

  • Endométriose.
  • Fibromes utérins.
  • Embolie
  • Thrombose veineuse.
  • L'épilepsie.
  • La migraine
  • Maladie biliaire.
  • Cancer de l'ovaire.

Le schéma thérapeutique hormonal dans le traitement de la ménopause précoce chez les femmes peut ressembler à une monothérapie, dans laquelle un seul médicament hormonal spécifique est utilisé, ainsi qu’à un traitement d'association avec plusieurs médicaments à base d'œstrogènes et de progestatifs. Le traitement dure en moyenne 1 à 2 ans, après quoi les symptômes climatériques disparaissent.

Phytopreparations pour le traitement de la ménopause précoce

Pour soigner la ménopause précoce chez les femmes, aidez non seulement les médicaments hormonaux utilisés pendant le THS. En plus d’eux, des complexes de vitamines et de minéraux et des plantes médicinales naturelles sont prescrits pour éliminer le déficit en œstrogènes du corps féminin.

  1. Estrovel. Remède naturel à base de plantes qui augmente le niveau d'œstrogène dans le corps d'une femme. Réduit les bouffées de chaleur, réduit le risque de formation de tumeurs dépendant des œstrogènes, stabilise l'état psycho-émotionnel, compense le manque de vitamines, prévient le développement de l'ostéoporose.
  2. Richard Bittner (Remens). C'est un médicament homéopathique qui a un effet fortifiant sur le corps de la femme, réduit la gravité des bouffées de chaleur et élimine les carences en œstrogènes.
  3. Klimadinon (Bionorika). Phytopréparation qui augmente le niveau d'œstrogène et réduit la gravité des symptômes de la ménopause. Les préparations Feminal (Yadran) et Qi-Klim (Evalar) ont un effet similaire.

Le choix des remèdes à base de plantes et la mise au point du schéma posologique de leur réception sont entièrement confiés au médecin traitant. L'administration indépendante de tout médicament est interdite.

En plus du traitement principal pour la ménopause précoce, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle (infusions et décoctions à base de plantes, décoctions, bains à base de plantes). Cependant, avant de connaître telle ou telle méthode, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Il est également recommandé de réviser le régime alimentaire et de fournir au corps un exercice modéré quotidien.

Ménopause précoce chez les femmes: symptômes, causes et examens

En règle générale, on observe l'apparition de la ménopause chez les femmes de plus de 50 ans, mais les premières manifestations d'extinction des fonctions de reproduction ont déjà plus de 40 ans. Cependant, toutes les femmes ne font pas partie de la tranche d'âge spécifiée et, dans certains cas, la ménopause est également diagnostiquée chez les plus jeunes. les années En pratique médicale, cette manifestation s'appelle ménopause précoce et n'est pas considérée comme la norme, mais plutôt comme une déviation grave.

Ménopause précoce chez les femmes: causes

Comment identifier la ménopause précoce? Dans ce cas, les symptômes et l’âge sont considérés comme des facteurs fondamentaux lorsqu’on compare lesquels on doit nécessairement chercher une aide qualifiée. Seul un spécialiste sera en mesure de déterminer avec précision l'étiologie de l'état pathologique et de poser le bon diagnostic.

La ménopause précoce est souvent déclenchée par:

  • épuisement ovarien,
  • prédisposition héréditaire
  • Syndrome de Turner,
  • стремительным половым созреванием,
  • болезнями, поражающими щитовидную железу,
  • аутоиммунными расстройствами,
  • гинекологическими заболеваниями,
  • проведением химиотерапии,
  • нездоровым образом жизни,
  • embonpoint ou obèse
  • interventions chirurgicales sur les organes de l'appareil reproducteur,
  • tabagisme excessif
  • stress sévère
  • accouchement compliqué.

Tous les facteurs ci-dessus peuvent causer une ménopause précoce pouvant aller jusqu'à 40 ans, mais dans tous les cas, la consultation d'un gynécologue est nécessaire, car ces symptômes peuvent indiquer le développement de tumeurs malignes ou bénignes.

Ménopause précoce: symptômes

L'arrêt progressif de la production d'hormones sexuelles, représenté par les œstrogènes, la progestérone et les androgènes, est caractérisé par une ménopause précoce chez les femmes. Dans ce cas, l'âge est le facteur sur la base duquel la ménopause est classée en tant que changements normaux du corps de la femme liés à l'âge ou en tant qu'états pathologiques qui doivent être surveillés et traités.

Les signes de ménopause précoce chez les femmes ne diffèrent pas des manifestations de la ménopause, qui se produisent plus tard dans la vie. En règle générale, les femmes sont confrontées:

  • troubles menstruels,
  • bouffées de chaleur et transpiration,
  • troubles psycho-émotionnels
  • l'insomnie,
  • prise de poids
  • changements dans l'état de la peau,
  • sécheresse vaginale,
  • troubles urinaires.

Tous les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes peuvent être divisés en manifestations des périodes précoces, moyennes et tardives. Ainsi, les premiers signes peuvent être observés au cours des 4 premières années et pas plus, après quoi les signes sont à moyen terme.

Bien avant le début de la ménopause, vous pouvez déterminer le fait qu'une femme développe une ménopause précoce. Les symptômes à 30 ans sont souvent ignorés par les femmes, ce qui est une grave erreur. Ainsi, le premier annonciateur d'une extinction précoce des fonctions de reproduction est considéré comme un trouble menstruel et une modification de la nature de la menstruation.

Dans la période précédant le début de la ménopause, les menstruations deviennent rares. De plus en plus, de longs retards, l’absence de menstruation pendant plusieurs mois et une diminution des sécrétions peuvent être observés. Au début, les femmes sont confrontées à une transpiration excessive et à des bouffées de chaleur.

Après plusieurs années, ces symptômes sont remplacés par des problèmes de miction, une détérioration de la qualité de la vie sexuelle. Par la suite, tout cela peut entraîner le développement de maladies affectant le système cardiovasculaire, l'ostéoporose et les maladies dégénératives du système nerveux central.

Conclusion!

Comme le montre la pratique, au cours du traitement, l’intensité de la manifestation des symptômes de la ménopause diminue. Malheureusement, ces médicaments ont une longue liste de contre-indications; leur rendez-vous doit donc être traité exclusivement par le médecin traitant.

Il est impossible d'empêcher une ménopause précoce, mais dans ce cas, vous ne devriez pas désespérer. Ainsi, les principaux gynécologues affirment que beaucoup de femmes, même dans des conditions d'extinction progressive des fonctions de reproduction, peuvent mener une vie normale et planifier une grossesse attendue depuis longtemps.

Symptômes et traitement de la ménopause précoce chez les femmes après 30 ans

Les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes (30 ans) peuvent la prendre au dépourvu si, dans la poursuite de sa carrière, elle retardait la naissance d'un enfant jusqu'à ce qu'elle se rende au travail. Pour ces femmes, la ménopause précoce dans 30 à 40 ans devient une tragédie. Il est important de se rappeler qu’en premier lieu, la santé doit toujours être au premier rang.

Les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes (30 ans) peuvent la prendre au dépourvu si elle, dans la poursuite de sa carrière, reporte la naissance d'un enfant à plus tard, jusqu'à son déménagement au travail

La période climatérique avec son ajustement hormonal du corps à un certain moment de la vie pour toute femme est inévitable. La fonction de procréation disparaît d'abord, puis le MC (cycle menstruel) disparaît également. On sait que ce processus est physiologique et s'appelle ménopause. L'âge moyen d'apparition au cours d'une fonction ovarienne normale est de 45 à 51 ans. Mais il y a des moments où cela peut arriver encore plus tôt, à l'âge de 30 ans (ménopause prématurée). Cette offensive peut rarement être qualifiée de norme, uniquement dans les cas d'hérédité particulière, mais dans la plupart des cas, ce n'est pas naturel et les raisons peuvent être très différentes. La ménopause précoce (pause prématurée) dure en moyenne 15 à 18 mois, mais peut durer jusqu'à 5 ans. Tout dépend de l'état de santé et des caractéristiques individuelles de la femme.

Causes d'épuisement reproductif

Selon les principaux gynécologues, le début de la ménopause précoce est toujours dû à deux raisons principales, mais les symptômes sont les mêmes: il s'agit de l'épuisement des ovaires et du syndrome des ovaires résistants. Syndrome d'épuisement ovarien - un ensemble de signes pathologiques qui se manifeste à 40 ans. Cependant, parmi les symptômes sont présents:

  • l'aménorrhée,
  • les marées
  • troubles de la végétation sous forme de transpiration excessive, élévation de la pression artérielle, vertiges, maux de tête,
  • infertilité

La déplétion est le plus souvent due à des anomalies chromosomiques. Dans le même temps, les ovaires sont de petite taille et leur réserve folliculaire est réduite. Les raisons peuvent être les complications de la grossesse, la prise de certains médicaments, les infections virales, le stress. Le syndrome ovarien résistant survient chez les femmes de moins de 35 ans. Elle peut être causée par la radiothérapie, les cytostatiques et les immunosuppresseurs, la chirurgie ovarienne et la tuberculose. Il devient clair que dans tous les syndromes, les ovaires sont endommagés.

Les causes de la ménopause prématurée peuvent être les suivantes:

  1. Hypofonction et dysgénésie ovarienne.
  2. Absence de réponse ovarienne à l'action des gonadotrophines.
  3. La prédisposition héréditaire n'est pas simplement une dépendance, mais une anomalie génétique héritée. Lorsqu'il y a violation dans une paire de 2 chromosomes sexuels X. Il s’agit d’un dommage ou de l’absence de l’un d’eux (syndrome de Shereshevsky-Turner). Chez ces femmes, la ménopause commence 7 à 10 ans plus tôt, mais la ménopause à 38 ans est également considérée comme précoce. De plus, les anomalies peuvent concerner les gènes (tels identifiés 2) responsables de l'arrêt précoce du fonctionnement des ovaires. Dans le même temps, les ovaires deviennent insensibles à la FSH, ce qui empêche l'ovulation.
  4. Mutations de gènes.
  5. Certaines pathologies héréditaires. Il s'agit d'une galactosémie, dans laquelle se produisent une aménorrhée, ainsi qu'un blépharophimose, c'est-à-dire des lésions oculaires et une déplétion ovarienne prématurée.
  6. Les maladies endocriniennes, notamment le diabète (diabète), l’insuffisance surrénalienne, l’hypofonction de la glande thyroïde. Ils conduisent à des troubles auto-immuns, souvent dus à des infections. Dans ce cas, le corps cesse de percevoir les ovaires et leurs hormones et commence à produire des anticorps contre eux. Celles-ci perturbent d'abord le travail des ovaires, puis les arrêtent complètement, les follicules étant remplacés par du tissu cicatriciel. Parmi ces maladies auto-immunes, la maladie d'Addison avec lésions surrénaliennes, thyroïdite auto-immune, diabète de type 1.
  7. Rayonnement, radiothérapie et chimiothérapie. Si la dose de rayonnement totale était de 6 Gray, les ovaires sont définitivement endommagés.
  8. Inflammation chronique dans les organes MPS, en particulier les ovaires (salpingoophorite).
  9. Les causes de la ménopause sont directement liées au grand nombre d'avortements et de nettoyages gynécologiques.
  10. Blessures à la région pelvienne.
  11. Tumeurs du bassin.
  12. Chirurgie des appendices et de l'utérus (ablation des kystes ovariens et des myomes).
  13. Pathologies et lésions du système hypothalamo-hypophysaire.
  14. Récemment, on a beaucoup parlé d'infections dans lesquelles des particules virales sont insérées dans le génome des cellules et, sans se manifester, détruisent progressivement les follicules. Les infections virales transférées sont aujourd'hui considérées comme une cause fréquente de ménopause précoce.
  15. Fumer dans 15% des cas entraîne des conséquences similaires.
  16. Le stress. Le corps en même temps "brûle", les ovaires disparaissent.

Le mécanisme de développement de la ménopause

Avec l'âge, les ovaires s'épuisent et deviennent insensibles à la stimulation hypophysaire. Pour cette raison, ils réduisent la production d'hormones sexuelles (œstrogènes et progestatifs) ou les arrêtent complètement. Cela conduit au fait que la menstruation est moins fréquente et que l'aménorrhée finit par se produire. Dans ce contexte, la FSH reste élevée. Les androgènes dans le sang peuvent ne pas diminuer aussi rapidement. Leur niveau devient également élevé, ce qui entraîne un gain de poids ou inversement. Il apparaît un an après la fin de la menstruation. Une augmentation de la FSH conduit à l'ostéoporose et au diabète. Les œstrogènes et les progestatifs continuent de chuter, ce qui affecte le bien-être des femmes. Les symptômes de la ménopause peuvent toujours ne pas être, mais le mécanisme est déjà en cours d'exécution. La possibilité d'apparition prématurée de cette affection chez les femmes augmente avec l'infertilité ou l'absence d'accouchement et de grossesse pour diverses raisons.

Selon de grands gynécologues, l'apparition de la ménopause précoce est toujours due à deux raisons principales, mais les symptômes sont les mêmes: il s'agit de l'épuisement des ovaires et du syndrome des ovaires résistant.

Complications et conséquences

Le danger d'une ménopause précoce est de provoquer des tumeurs. Et pas nécessairement dans les organes génitaux. La conséquence peut être l'ostéoporose, dont les premiers symptômes sont des douleurs au dos et aux articulations. Le risque de fracture dû à la déminéralisation osseuse augmente. La posture ne change pas non plus pour le mieux. Il y a une tendance à la constipation. La peau devient sèche, ridée, le collagène est perdu, coloré. Une alopécie peut survenir, l'affaissement des seins et l'âge des femmes. L’œstrogène, une hormone féminine, cesse de protéger le corps de la femme et le risque d’influenza aviaire, d’athérosclérose et d’hypercholestérolémie augmente considérablement. Les CAC entraînent des accidents vasculaires cérébraux, de la thrombose, de la coronaropathie, de l'hypertension, des pathologies vasculaires. Avec une augmentation de l'activité physique immédiatement ressenti une douleur dans le coeur. L'obésité se développe, la graisse se dépose le plus rapidement sur les hanches et les fesses.

Le vagin s'assèche, provoquant une dyspareunie. Le statut immunitaire diminue et la fréquence des rhumes augmente. Le diabète et la thyroïdite auto-immune peuvent se développer.

Il y a 3 degrés de manifestation du syndrome ménopausique, mais il convient de noter que la ménopause prématurée chez les femmes (30 ans) est plus grave que d'habitude:

  1. Degré doux Une femme mène une vie normale, réalisable. Le nombre de marées jusqu'à 10 par jour.
  2. Le niveau moyen On note une insomnie, une diminution de la mémoire, un mal de tête souvent douloureux et des étourdissements, une augmentation de la transpiration, des problèmes de miction, une sensation de fatigue constante. Le nombre de marées jusqu'à 20 fois par jour.
  3. Degré lourd. Les symptômes sont prononcés, irritabilité, transpiration, aucune capacité de travail. Marées jusqu'à 30 fois et plus.

Le point culminant est simple et compliqué. Dans le premier cas, les symptômes et les bouffées de chaleur sont normaux, dans le second, tous les symptômes apparaissent et sont combinés avec l'IHD, l'AH et les maladies de l'estomac.

Les femmes qui accouchent sont mieux protégées dès l'apparition prématurée d'une maladie similaire, leur fonction de fertilité a déjà été mise en œuvre. Dans une certaine mesure, les symptômes de la ménopause peuvent être déterminés par leur cause. Si la cause en était une radiothérapie, une radiothérapie ou une chimiothérapie, les symptômes seraient notamment des taches brunes et un gain de poids. Dans les maladies auto-immunes, la dystonie végétative-vasculaire prévaudra.

Parmi les signes de ménopause précoce, on peut noter que les marées sont complétées par une transpiration excessive, des frissons sans fièvre, une accélération du rythme cardiaque, des vertiges et une tension artérielle irrégulière. Une incontinence peut survenir. L'apparence est en train de changer. Les cheveux et les ongles deviennent secs et cassants, la peau devient inélastique, de couleur grise, le poids augmente. Les sautes d'humeur sont constamment notées, la libido diminue ou augmente fortement. Ce sont tous les premiers signes d’une ménopause précoce, ses précurseurs.

La phase initiale dure en moyenne de 2 à 4 ans, tandis que les menstruations deviennent irrégulières, le CM s'allonge, parfois jusqu'à plusieurs mois. Toutes les menstruations ne sont pas marquées par l'ovulation. Saignement possible hors cycle. En conséquence, la menstruation cesse complètement. Puis commencez à montrer les marées. Le visage et le décolleté deviennent rouges, ils ont chaud, la respiration peut être comprimée et difficile. Cela laisse place aux frissons et à la fatigue. Ces états durent de 4 à 5 minutes, mais ils épuisent une femme, surtout la nuit. Leur nombre peut atteindre jusqu'à 50. D'autres symptômes apparaissent:

  • arthralgies, myalgies, céphalées,
  • la thermorégulation est perturbée, les bouffées de chaleur sont remplacées par des frissons,
  • en raison de perturbations végétatives, la démarche peut varier, des tremblements apparaissent en raison de vertiges,
  • vue de face,
  • l'état psychoémotionnel devient instable, une femme a une anxiété déraisonnable, des attaques de panique, elle se plaint, parfois agressive, les relations avec les autres sont gâchées par une humeur inégale,
  • le sexe cause une irritation, la libido baisse dans la plupart des cas,
  • en raison de la réduction de la production de mélatonine, une insomnie survient,
  • une couche de graisse se développe, car les habitudes alimentaires restent les mêmes.

Après la dernière menstruation depuis 4-5 ans, la deuxième phase commence. Lorsque la ménopause a 38 ans, il n’ya plus d’œstrogène dans le corps, le vieillissement cutané commence. Le collagène est très petit, les rides agissent plus fortement. Les muqueuses s'assèchent, le vagin, les yeux, le nasopharynx en souffrent. La vaginite atrophique se développe avec des démangeaisons, des fissures de la membrane muqueuse qui devient sujette aux infections secondaires. Le sphincter de la vessie s'affaisse, l'incontinence urinaire en mouvement et l'augmentation de la miction contribuent à l'obésité. Infections plus fréquentes.

La dernière étape (troisième étape) correspond à l'absence totale d'œstrogène, à l'apparition de l'ostéoporose et à l'augmentation du risque d'invalidité. À ce stade, les complications et les effets de la ménopause mentionnés ci-dessus commencent à se manifester.

Que faire quand la ménopause prématurée survient? Si la défaillance du MC se répète pendant 3 cycles consécutifs, cela peut être le début de la ménopause. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin. Cela devrait être fait avec une hypoménorrhée et un saignement acyclique.

Diagnostic de la ménopause précoce chez les femmes

Outre la collecte de l'anamnèse, l'inspection et l'examen visuel dans la chaire gynécologique à miroir et la palpation des glandes mammaires sont obligatoires. Des tests sanguins et urinaires généraux, du sang pour analyse biochimique, des analyses génétiques pour l'identification d'anomalies héréditaires sont effectués. L'obtention du lipidogramme complet est un must. Le niveau de cholestérol et de lipides de sang de différentes densités (faible et élevé) est étudié. Le statut hormonal est déterminé, TSH, prolactine, la quantité de FSH est étudiée (son indice de ménopause est toujours élevé). Un test de progestérone est effectué, qui est négatif avec la ménopause. La LH dépasse également la norme (avec la ménopause, elle est supérieure à 52,3 mU / ml), la quantité d'estradiol avec la ménopause diminue en dessous de la norme (35 pmol / l), le taux d'œstrogène s'approche de zéro. Du sang est prélevé pour les marqueurs tumoraux.

Des études instrumentales doivent également être effectuées. Parmi ceux-ci, la densitométrie est importante, c'est-à-dire. évaluation de la densité osseuse pour l'ostéoporose. Dans le même but, la radiographie du système squelettique est prescrite. Une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin est réalisée. Une tomodensitométrie, une IRM ou une radiographie du crâne sont effectuées pour écarter un adénome hypophysaire.

Principes de traitement

Lorsqu’une ménopause précoce est détectée chez les femmes, le traitement sera toujours complet, en tenant compte de tous les nouveaux changements existants et émergents dans la santé et la condition du corps de la femme. La place principale du traitement est consacrée à l'hormonothérapie substitutive.

L'hormonothérapie peut aider à atténuer les manifestations de cette maladie chez 30% des femmes âgées de 30 à 35 ans. Chez 50% des femmes ménopausées prématurément, l'espérance de vie est réduite et le traitement devient une nécessité. Les hormones peuvent améliorer l'état de la peau et des os. En l'absence d'opérations, elles peuvent même rétablir les règles. Avec une tendance à la thrombose, aux tumeurs et à l'hépatite au stade aigu, les hormones ne sont pas prescrites. En raison de la déficience en deux hormones majeures (œstrogène et progestérone), l'hormonothérapie les complète. Ils peuvent être administrés individuellement ou en combinaison. Le rapport optimal de ces hormones est disponible dans les préparations suivantes: Divigel, Evian, Femoston, Klimonorm, Divitren, Triaclim, Cyclo-Proginova. Leurs substituts végétaux sont Livial, Inoklim, Klimadinon, Estrovel, Femivell, Menopace, Klimaxan. Ces médicaments empêchent également la prolifération de l'endomètre et réduisent le risque de tumeurs.

Appliquez et combinez les hormones, telles que Rigevidon, Mersilon, Diane-35, Divin, Klimen, etc. etc. Seuls les progestatifs contiennent Depostate, Duphaston, Norkolut, Livial, Prozhestogel, Provera, etc.

Il convient de noter que la nomination des hormones ne devrait être effectuée que par un médecin, selon certains régimes et avec les bonnes doses. Ils doivent prendre beaucoup de temps. L'auto-traitement est exclu dans tous les cas, car les hormones sont des substances qui ne sont pas indifférentes aux organes internes, et beaucoup d'entre elles ont leurs propres contre-indications.

Ovestin, Divigel, Klimara sont prescrits pour la sécheresse vaginale. Pour prévenir l'ostéoporose, les préparations de calcium sont prescrites en association avec des bisphosphonates. Ceux-ci sont Osteomax, Pamired, Clodron, Pamiphos, Fosamax, etc. Ils se boivent selon des régimes spéciaux. Sans eux, les préparations de calcium deviennent un additif inutile sans être absorbées par le tissu osseux.

Обязателен в лечении эргокальциферол или витамин Д. Он не только профилактирует остеопороз, регулируя фосфорно-кальциевый обмен, он еще укрепляет иммунитет и сердечную мышцу. Его содержат Альфадол, Этальфа, Аквадетрим, Оксидевит и др.

Заместительная терапия применяется в течение длительного периода. Поскольку эти препараты довольно недешевы, приобретать их довольно накладно. Par conséquent, il existe une alternative - l'homéopathie, dont les préparations sont principalement de nature végétative et n'aident pas à être pire que les hormones. Un gros avantage de ces outils est qu'ils sont inoffensifs. Ils soulagent très bien les manifestations désagréables des symptômes lors d’une ménopause précoce. Ils devraient également être nommés exclusivement par un médecin. Les remèdes homéopathiques ont des effets sédatifs, ressemblant à des œstrogènes, ils soulagent les vertiges, soulagent les maux de tête, réduisent la puissance des bouffées de chaleur et normalisent le sommeil. Prenez-les pendant six mois. Les plus populaires et les plus utilisés sont: Remens, Estrovel, Cyclim, Klimaktoplan, Klimaksan, Feminal, etc.

Lorsqu'une ménopause précoce est détectée chez les femmes, le traitement sera toujours complet, en tenant compte de tous les changements existants et émergents dans la santé et la condition du corps.

Symptômes de ménopause précoce chez les femmes

Cette condition provoque une circonstance dans laquelle les hormones sexuelles féminines ne peuvent pas influencer l'état d'autres organes. Cela implique le développement possible de diverses pathologies.

Subjectivement, une femme a des "bouffées de chaleur", elle peut avoir une hyperhidrose, c'est-à-dire une transpiration accrue. Les patients peuvent se plaindre de fatigue. Troubles mentaux observés sous forme de sautes d'humeur. Troubles de la mémoire observés, des troubles du sommeil peuvent apparaître.

En général, une femme ressent une gêne due à des troubles hormonaux. Il peut y avoir des problèmes de miction. Sécheresse vaginale déterminée objectivement. Une visite à un spécialiste en ce moment est extrêmement obligatoire. La situation est en mesure de clarifier le résultat d'un test sanguin pour les niveaux d'hormones.

L'usage de drogues

La pharmacothérapie vise à éliminer les symptômes apparus au début de la ménopause et à remplacer les hormones. L'objectif global de la thérapie est de faciliter la vie d'une femme entrée dans une période similaire.

Les médicaments sur ordonnance seront très efficaces. Estrovel. Sa composition est à base de plante naturelle. Il est capable d'influencer la sphère psycho-émotionnelle. En outre, sa valeur réside dans sa capacité à minimiser la probabilité d'un néoplasme dépendant d'œstrogènes. De plus, il compense la carence en vitamines. Il est pris sur 1 ou 2 comprimés chaque jour. La durée du cours est de 2 mois. Le médicament est produit en Russie.

Klimadinonfabriqué en Croatie. Réduit la sensation de "marée". Cours d'application. La durée du cours est déterminée par le médecin traitant.

Qi-Klim. C'est une préparation à base de plantes domestique. Affecte la gravité des phénomènes associés aux "marées". Le médicament est utilisé selon le schéma prescrit par le médecin.

Remens. Produit en Autriche. Il appartient au groupe des remèdes homéopathiques. Élimine la carence associée à l'œstrogène. Il a un effet tonique.

L'hormonothérapie

Le point culminant devrait être traité. C'est la position de la médecine moderne. Le meilleur traitement en termes d'efficacité est l'utilisation d'hormones. Parallèlement, le manque de substances hormonales est compensé par l’introduction de préparations hormonales provenant de l’extérieur.

Cette pratique a fait ses preuves dans le monde entier. Cela concerne une bonne moitié des femmes qui sont entrées dans cette période. Cependant, dans notre pays, une femme sur 50 seulement suit un traitement hormonal substitutif. Les résultats d'une telle thérapie prouvent non seulement son efficacité, mais également son efficacité.

Ce qui doit être observé dans le traitement des hormones:

  • ce traitement devrait être prescrit et annulé à temps,
  • utilisation d'hormones seulement à petites doses,
  • les médicaments doivent être choisis correctement
  • les indications et les contre-indications lors de la prescription doivent être évaluées de manière adéquate,
  • utilisation régulière de tels médicaments.

Un tel traitement est nécessairement indiqué dans les cas suivants:

  • Associée à une pathologie (ablation ou lésion des ovaires ou de l'utérus, radiothérapie et chimiothérapie).
  • Ménopause sévère.
  • Recommandations du docteur.

Traitement des remèdes populaires

Prescrire le traitement devrait être un médecin, mais en parallèle, cela peut être traité avec des remèdes populaires et à la maison.

Peut s'appliquer Bukovitsa. Selon les règles générales, une infusion est faite à partir de ses herbes, et vous devriez en boire 200 ml trois fois par jour.

Utile à la ménopause Origan Herb sous forme d'infusion. Pour le préparer, vous pouvez utiliser un thermos. Dans celui-ci, l’origan dans une quantité de deux cuillères à soupe est rempli de 400 ml d’eau bouillante. La perfusion est prise dans un demi-verre. Et cela devrait être fait trois fois par jour.
Au lieu d'origan, vous pouvez utiliser herbe à la sauge. Préparer et appliquer la perfusion doit être la même.

Bains de guérison

Vous pouvez préparer un bain avec racine adorable. Pour ce faire, dans la quantité de 30 g remplis avec un litre d'eau. Elle doit avoir froid. Tout cela devrait être perfusé pendant 3 heures. Ensuite, mettez la composition sur le feu, amenez à ébullition et laissez bouillir pendant 20 minutes à feu doux. Cette composition est versée dans un bain rempli d’eau, à prendre de nuit. Un total de 19 bains de ce type est supposé pour le cours.

La même chose peut être faite à partir de racines d'absinthe. Dans ce cas, la perfusion est réalisée pendant 2 heures et l'exposition à l'ébullition est de 10 minutes. Le cours a 13 bains.

Oie potentilleJe suis dans la quantité de 15 g rempli avec un litre d'eau froide. En feu, le mélange devrait durer une demi-heure. L'infusion résultante est versée dans un bain complet. Sur le parcours posé 13 bains.

Traitement à la gelée royale

La gelée royale désigne les produits de base, c'est-à-dire les produits de l'apiculture. Il est récolté pendant la période où les abeilles se multiplient. L'utilisation du produit à la ménopause est capable de soulager les symptômes associés aux troubles du système nerveux. Son utilisation contribue à la normalisation du sommeil, conduit à la stabilisation de l'humeur, élimine les troubles du système nerveux autonome.

Teintures et thés médicinaux

Au début de la ménopause, les femmes utiliseront très efficacement diverses teintures.

Vous pouvez préparer la teinture selon la recette suivante. Cela nécessite 100 g de racines de zamaniha et doit être versé avec un demi-litre d'alcool à 70 degrés. Il faut insister 2 semaines. L'endroit à infuser devrait être sombre. Pendant tout ce temps, le contenu doit être périodiquement secoué. Prendre 30 gouttes. Lors de la prise du médicament est lavé avec de l'eau. Cela devrait être fait 3 fois par jour pendant 2 mois.

Au lieu de racines zamanihi hautes, vous pouvez prendre des fleurs de calendula. La préparation des teintures et le schéma de réception sont les mêmes. Dans ce cas, une femme peut se débarrasser des maux de tête et le sommeil redevient normal.
Vous pouvez infuser du thé en utilisant des fruits et des feuilles de mûre.
Vous pouvez brasser des têtes de trèfle en fleurs.
Le thé aux fleurs de tilleul sera très efficace. C'est utile pour les violations du cycle menstruel.

Symptômes de la ménopause

Les premiers symptômes de la ménopause, à leur tour, sont divisés en:

  • Vasomoteur - bouffées de chaleur, frissons, transpiration excessive, maux de tête, hypotension ou hypertension artérielle, accélération du rythme cardiaque, douleur dans la région cardiaque.
  • Émotif-végétatif - faiblesse, somnolence, oubli, anxiété, anxiété, inattention, agressivité, pleurs, diminution de la libido.

1 à 3 ans après la ménopause, les symptômes retardés suivants apparaissent:

  • dommages à la peau et à ses phanères: rides, sécheresse et perte de cheveux, ongles cassants,
  • troubles génito-urinaires: altérations atrophiques de la membrane muqueuse du fait inférieur génital, douleur pendant les rapports sexuels, sécheresse, démangeaisons, augmentation de la fréquence des mictions et douleur pendant la miction, incontinence urinaire, omission des parois vaginales.

Parmi les manifestations tardives de la ménopause figurent les troubles métaboliques:

  • syndrome métabolique post-ménopausique (athérosclérose, hypertension artérielle, diabète sucré),
  • neurologique (perte de mémoire, vision, audition),
  • ostéomusculaire (ostéoporose, arthrose).

En outre, il existe une forme atypique de syndrome ménopausique (plus de 5 ans, «crise grave»). Dans ce cas, il est nécessaire d'exclure les maladies d'autres organes, notamment la thyroïde, les glandes surrénales, les pancréas, les tumeurs de l'hypophyse et de l'ovaire.

Traitement ménopause

Le traitement de la ménopause doit toujours être complet et individuel pour chaque femme. Il est conseillé d'essayer de maintenir l'ancien mode de vie, de ne pas "tomber dans une maladie", d'alterner travail et repos.

Exercices de gymnastique à dose obligatoire, marche, natation, massage général. Ces mesures réduisent considérablement la manifestation de troubles psycho-émotionnels et de troubles vasomoteurs. L'exercice est particulièrement important pour prévenir le développement de l'ostéoporose et des maladies cardiovasculaires.

Un régime alimentaire équilibré est un élément important du traitement de la ménopause. Il faut se rappeler que l’hormone œstrogénique est produite dans le tissu adipeux, ce qui permet de prévenir de nombreux troubles de la ménopause, jusqu’à l’ostéoporose tardive. Par conséquent, l'idée courante de perdre du poids est néfaste: les aliments doivent contenir suffisamment de calories.

Dans le régime alimentaire devrait être dominé par les aliments végétaux riches en fibres, capables d'assurer une fonction intestinale appropriée. Il est souhaitable d'utiliser des légumineuses, du pain avec des grains entiers de blé, des graines de tournesol, des baies, des produits à base de soja riches en phytoestrogènes. En plus des produits laitiers, le régime alimentaire devrait comprendre du poulet maigre, de la dinde et du poisson. Ces produits répondent aux besoins du corps en vitamines, hormones et oligo-éléments (calcium, phosphore). Les femmes ne doivent pas abuser de l'alcool, du café, fumer, réduire la biodisponibilité de l'œstrogène. Il est conseillé d'exclure les condiments épicés des aliments en raison de leur capacité à améliorer les réactions vasomotrices.

Les méthodes non hormonales de traitement de la ménopause comprennent la nomination de sédatifs (sédatifs) à des patients présentant une irritabilité accrue, une anxiété et des troubles du sommeil:

  • Il s’agit de préparations à base de plantes: Percen (2-3 capsules, 2-3 fois par jour), Novo-Passit (5-10 ml, 3 fois par jour), teinture de valériane, motherwort, pivoine,
  • Bellatamininal (1 comprimé, 2 à 3 fois par jour,
  • Valocordin (15-30 gouttes, 3 fois par jour), etc.

Chez les patients présentant une prédominance de syndrome dépressif, des antidépresseurs (paroxétine, coaxil) et des psychostimulants (grandaxine) sont prescrits. Utilisé dans le traitement du syndrome de la ménopause, médicaments qui améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques dans le système de thérapie du système nerveux central (nootropil, cavinton, cinnarizine).

Il existe de nombreux nouveaux complexes de vitamines et de minéraux produits pour les femmes en âge de ménopause.

Traitement avec des phytohormones de plantes et des médicaments homéopathiques

Les phytohormones à base de plantes (phytoestrogènes) et les médicaments homéopathiques sont largement utilisés dans le traitement du syndrome climatérique.

Il existe différentes classes de phytoestrogènes, dont les principales - les isoflavones - qui sont contenues dans le soja, les lentilles, les dattes, les grenades, les graines de tournesol, le chou et le trèfle rouge. Les phytohormones se trouvent dans des plantes médicinales telles que le tsimitsifuga, le melbrosia. L'extrait de rhizomes de cimicifuga est l'ingrédient actif principal du médicament klimadinon, qui est attribué à 30 gouttes 2 fois par jour ou à 1 comprimé 2 fois par jour.

L'hormonothérapie

Enfin, comme la plupart des maladies à la ménopause résultent d'une déficience en hormones sexuelles, le traitement du syndrome de la ménopause repose principalement sur la prescription d'un traitement hormonal substitutif. Il est fondamental d’atteindre des niveaux optimaux d’hormones dans le sang avec un régime posologique minimal, ce qui améliorerait réellement l’état général, permettrait de prévenir les violations tardives et ne provoquait pas d’effets secondaires.

En 2004, le forum annuel «Mère et enfant» a élaboré le «Consensus de la thérapie de substitution hormonale», qui définit les principes de base de la thérapie de substitution hormonale:

  • utilisation de doses minimales,
  • surveillance annuelle de l'endomètre et des glandes mammaires,
  • en n'utilisant que des hormones naturelles et leurs analogues, etc.

Il existe différents modes de traitement hormonal substitutif (traitement mono ou combiné en mode continu et cyclique), administration orale traditionnelle («par la bouche») et utilisation hormonale par voie parentérale (dérivation du tractus gastro-intestinal) pour les patients atteints de maladies du foie, du pancréas et de troubles de l'hémostase. , hypertension, diabète, migraine, tabagisme. Les formes hormonales parentérales sont les gels (divigel, estrazhel), les timbres (climara), les capsules vaginales (utrogestan) et les systèmes intra-utérins contenant des hormones (Mirena).

La durée maximale recommandée du traitement hormonal substitutif est de 5 à 7 ans. Une femme doit comprendre que le point culminant est le début d’une nouvelle période de la vie, qui peut aussi être intéressante et vivre activement, comme les années précédentes.

Il faut savoir que le moment est venu de se limiter ou qu'il vaut mieux abandonner complètement les mauvaises habitudes telles que fumer et boire de l'alcool. Des mouvements constants et une alimentation équilibrée aideront à prévenir l'ostéoporose et les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Et la thérapie hormonale, idéalement, est un ajout rationnel à un mode de vie sain. Attitude affirmative, attention à leur état physique et mental - facteurs décisifs pour le maintien de la qualité de la vie des femmes pour une longue période, jusqu’au très grand âge.

Causes de la ménopause précoce chez les femmes 2

Lors de la ménopause précoce, vous devez faire particulièrement attention à votre santé, car les causes de la ménopause précoce chez les femmes affectent également les autres systèmes du corps.

Les principales causes de ménopause prématurée sont:

  • l'hérédité
  • troubles auto-immuns (maladies dans lesquelles le corps est attaqué par sa propre immunité)
  • infections virales
  • chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie des organes de reproduction féminins: ovaires et utérus
  • tabagisme, famine, exposition à des facteurs environnementaux défavorables

En présence d'une cause de ménopause précoce déterminée génétiquement chez la femme, il existe deux types de «comportement» des ovaires: ils sont soit complètement épuisés, soit sont en «mode veille». Les modes de vie, les maladies, la présence d'allergies et de facteurs dommageables externes ne nuisent pas moins au corps, en particulier dans l'ensemble. Si l'hérédité ne permet pas d'éviter une ménopause précoce, les facteurs restants peuvent être contrôlés, en évitant leur combinaison.

Symptômes de ménopause précoce chez la femme 3

Traditionnellement, on pense que seuls les organes génitaux et les glandes mammaires souffrent de ménopause. Cependant, les modifications touchent tout le corps, en particulier les systèmes cardiovasculaire, musculo-squelettique, urinaire et nerveux, les intestins, la peau et les cheveux.

Les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes comprennent:

  • les marées
  • diminution de la libido
  • maux de tête
  • transpiration excessive
  • insomnie, sautes d'humeur, dépression
  • ennui de l'attention et de la mémoire

Ces symptômes peuvent nuire considérablement à la qualité de la vie. Ils doivent donc être combattus. La première étape de leur élimination consiste en un examen médical. À la ménopause chez les femmes, le risque de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et d'autres pathologies du système cardiovasculaire augmente considérablement. Des taches pigmentaires, des rides et des dépôts graisseux sur l'abdomen et les cuisses apparaissent. Dans le contexte d'une diminution des taux d'œstrogènes, les femmes peuvent développer une ostéoporose et un diabète sucré (généralement de type 2).

La ménopause précoce nécessite une approche globale du traitement, qui ne peut être fournie que par un spécialiste qualifié. Une visite à lui ne devrait pas être reportée. Plus la gamme de problèmes causés par la ménopause précoce est révélée rapidement, plus la probabilité de leur résolution est élevée.

Traitement de la ménopause précoce chez la femme: thérapie et régime 4

Les règles simples pour un mode de vie sain peuvent réduire les symptômes désagréables et prévenir le développement de pathologies dangereuses pendant la ménopause: au moins 8 heures de sommeil par jour, des marches au grand air, le durcissement et l'exercice, ainsi que l'abandon des mauvaises habitudes. Les massages, la physiothérapie et la physiothérapie ont un effet positif sur la perception de la ménopause: ne sous-estimez pas ces méthodes simples, en particulier en association avec la thérapie prescrite par votre médecin. 5

La psychothérapie est un élément important pour surmonter le stade de la ménopause. Dans une société où la valeur de la jeunesse est supérieure à la maturité, les femmes perçoivent tragiquement la ménopause précoce. Ils regardent la perspective de la vieillesse avec aversion, craignant de perdre leur estime de soi. Dans ce contexte, il est très important de comprendre et d’accepter le fait inévitable du vieillissement et de lui faire croire que la valeur de l’individu et de sa place dans la société l’est toujours, malgré son âge et sa perte de capacité à avoir des enfants. 2

Avec le diagnostic d '"insuffisance ovarienne prématurée", qui est en fait une ménopause précoce, il est logique de rétablir le cycle menstruel et la fonction de reproduction. À cette fin, un spécialiste prescrit des médicaments hormonaux pour maintenir les taux d'œstrogènes. Il est impossible de prendre de tels médicaments de manière indépendante et sans consulter un médecin: un médecin doit procéder à un examen, obtenir les résultats du test, et ensuite seulement choisir individuellement un médicament qui vous convient. 6

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de la ménopause précoce. Специальная диетотерапия является профилактикой проблем, предрасположенность к которым нарастает с каждым годом.

При климаксе женщинам рекомендуется придерживаться следующих правил: 7

  • Adhérez au régime fractionné: divisez les repas 5 à 6 fois par jour, en évitant de trop manger.
  • Évitez le dîner tardif.
  • Surveiller l'apport en calories. Au total, il ne devrait pas dépasser 1700-2000 kcal.
  • Équilibrer la composition du régime: éliminer ou au moins limiter les glucides digestibles (bonbons, snacks), réduire la consommation de graisses animales. En même temps, il est également important d’enrichir le menu: les femmes en ménopause ont besoin de beaucoup de calcium, de fibres et de vitamines «vivantes». Les aliments contenant du calcium doivent être présents dans l'alimentation quotidienne. Le taux pour les femmes de moins de 50 ans est de 1000 mg de calcium par jour. L'inclusion de légumes frais, de fruits et de produits à base de grains entiers dans le menu fournira au corps des fibres qui aideront à le nettoyer et à prévenir la constipation. Bien sûr, il est préférable d’obtenir des vitamines à partir de produits, mais la prise de préparations de vitamines en profitera alors. Particulièrement important pour les femmes pendant la ménopause, vitamines A, C, E, ainsi que l'iode, le sélénium, le cuivre, le calcium.

Sexe et ménopause 4

Une réduction du désir sexuel, de l'irritabilité, de la sécheresse et des brûlures des muqueuses, un inconfort pendant les rapports sexuels sont des symptômes typiques de la ménopause. Cependant, les relations sexuelles sont nécessaires pour maintenir la santé des femmes pendant cette période. les rapports sexuels améliorent la circulation sanguine dans les organes reproducteurs, libèrent des hormones du plaisir, aident à faire face à la dépression et à maintenir la fertilité, ce qui est particulièrement important en cas de ménopause précoce.

Avec le déclin de la fonction ovarienne, l'équilibre du pH dans le vagin se modifie progressivement pour devenir plus alcalin, privant le corps de la protection locale et ouvrant la voie aux bactéries. C'est pourquoi il est important pour une femme d'utiliser des produits d'hygiène intime, qui permettent de maintenir l'équilibre du pH à un état acide normal. Les procédures d'hygiène pour les organes génitaux à l'aide de savon ou de gel ordinaires ne sont pas acceptables dans cette situation. De tels produits avec une composition alcaline peuvent augmenter considérablement la sécheresse vaginale. Les gels et mousses spéciaux destinés à l'hygiène intime des femmes contiennent généralement de l'acide lactique - un ingrédient doux hydratant et acidifiant, parfaitement adapté à cet usage.

Éviter l’inconfort, la sécheresse et les brûlures pendant les rapports sexuels facilitera l’application topique - gels pour hygiène intime, crèmes et onguents spéciaux, hydratant les muqueuses. Certains d'entre eux contiennent une composante hormonale destinée à aider davantage les femmes en ménopause précoce.

De l'intérieur, la plupart des symptômes désagréables de la ménopause peuvent être neutralisés en prenant des médicaments hormonaux ou des pilules de protection. L'hormonothérapie est une procédure responsable qui doit être effectuée uniquement sous la supervision d'un spécialiste. Un médecin qualifié doit étudier attentivement ces femmes, effectuer les recherches nécessaires, sur la base des informations reçues, prescrire un médicament, une dose et un schéma posologiques particuliers. 8

Phytothérapie 8

Dans les cas où le traitement hormonal ne permet pas de corriger la ménopause précoce, le médecin peut recommander à une femme de prendre des remèdes à base de plantes. Ces remèdes sont moins efficaces et n’ont pas l’effet systémique nécessaire pour prévenir la fragilité des os, les pathologies cardiovasculaires et d’autres affections graves associées à une déficience en hormones féminines pendant la ménopause. Ils peuvent réduire quelque peu l'intensité et la fréquence des marées. L'origine végétale rend ces médicaments plus sûrs. Cependant, vous ne devriez pas préférer recevoir des phytoestrogènes, s'il n'y a pas de contre-indications à la thérapie hormonale, mais il existe des symptômes de la ménopause qui détériorent la qualité de la vie.

Certaines plantes contiennent des phytoestrogènes, des composés de type hormonal qui peuvent également aider une femme pendant la ménopause. Ils sont contenus en quantité significative dans le soja, le trèfle rouge et les graines de lin. Pour la fabrication de remèdes à base de plantes, le trèfle rouge était le plus souvent utilisé. Il contient plusieurs types de composés, de structure similaire aux hormones du corps féminin.

La ménopause précoce est une condition désagréable, mais pas une phrase du tout. Si la ménopause est arrivée tôt, la femme a la possibilité de rétablir le cycle menstruel et la fertilité.

Une aide spécialisée et une hormonothérapie seront nécessaires. Il est important de ne pas rater le moment, de ne pas espérer que le problème soit résolu tout seul et de ne pas remettre l'appel à un spécialiste. Un examen complet et un traitement rapide sont des facteurs fondamentaux pour une prévention réussie de la ménopause précoce. Choisissez le bon spécialiste ici.

Il est également important pendant cette période de prendre soin de votre santé et de votre attitude positive, de maintenir votre activité et vos relations avec le sexe opposé. Rappelez-vous que la ménopause est simplement une étape inévitable dans la vie de chaque femme, qui, avec un optimisme optimiste, peut être surmontée avec dignité et avec un minimum de difficultés.

Découvrez maintenant

Avez-vous des signes
la ménopause?

  • 1. Gevorkyan M. A., Manoukine I. B., Kazenashev V. V. Expérience de l'utilisation d'un traitement hormonal pour les troubles de la ménopause // Farmateka. - 2006. - №. 2. - page 34-8.
  • 2. Tatarchuk T. F., Efimenko O. A., Tutchenko T. N. Stress et involution du système reproducteur de la femme // Santé génésique de la femme. - 2007. - №. 5. - P. 153-157.
  • 3. Ovsyannikova T. V. et al. Traitement médicamenteux des patients présentant des symptômes vasomoteurs de la ménopause. - 2010. P. 75-77.
  • 4. Dyukova GM: La qualité de vie d'une femme pendant la ménopause // Le médecin traitant. - 2003. - V. 1. - pages 48-50.
  • 5. Ovsyanik O. A. Le rôle de la culture physique avec des éléments de contact avec les arts martiaux dans l'adaptation des femmes de la deuxième période de maturité (40 à 60 ans) // Uchenye zapiski universiteta im. PF Lesgafta. - 2011. - T. 79. - №. 9
  • 6. Gynécologie T. B. Climactéries: changements liés à l'âge et méthodes pour les corriger // Russian Medical Journal. - 2007. - T. 15. - №. 17. - page 2-4.
  • 7. Vorontsova A. V., Urgence M. A., Mityashina A. M. Femme, ménopause et vieillissement // Dermatologie et cosmétologie expérimentales et cliniques. - 2012. - №. 5. - Pages 51-56.
  • 8. Smetnik V.P., Karelina S.N. Autres moyens de corriger les troubles de la ménopause // Ménopause. - 2004. - V. 4. - Pages 3-6.

RUFMS181757 du 27/04/2018

Absence de sexe et ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes est une conséquence de nombreux facteurs, parmi lesquels la vie intime joue un rôle important.

Absence de sexe et ménopause précoce - comment ces concepts sont-ils liés? Il a été prouvé que l’abstinence sexuelle prolongée a des effets néfastes tant sur la santé physique que psychologique d’une femme, en provoquant une défaillance hormonale. Ainsi, l’absence ou l’absence de relations sexuelles entraîne rapidement fatigue, irritabilité, apathie, troubles dépressifs. Un autre "inconvénient" significatif de l'insatisfaction sexuelle est l'exacerbation du syndrome prémenstruel, qui se manifeste par la survenue de douleurs abdominales graves graves, d'une émotivité excessive et de l'irritabilité d'une femme.

L'opinion selon laquelle la ménopause survient plus tôt chez les femmes sexuellement inactives est associée à un déséquilibre hormonal: en raison d'une abstinence sexuelle prolongée, la synthèse de progestérone et d'œstrogènes diminue. Les femmes seules sont plus susceptibles d'avoir des dysfonctionnements du système urogénital, des fibromes et des fibromes utérins, ainsi que des néoplasmes malins.

Une sexualité irrégulière et l’absence de partenaire régulier nuisent à la santé sexuelle des femmes. C'est pourquoi il est si important de prendre en compte ce moment afin d'éviter les problèmes liés à l'apparition prématurée de la ménopause.

Qu'est-ce qu'une ménopause précoce dangereuse?

La ménopause précoce chez les femmes peut survenir à 40 ans ou même plus tôt, ce qui est une pathologie prononcée. La ménopause est directement liée aux modifications de l'activité ovarienne et résulte d'une diminution du taux d'œstrogènes ou d'une augmentation du taux d'hormones lutéinisantes et stimulantes du follicule.

Un arrêt inattendu de la menstruation peut être déclenché par de nombreux facteurs, notamment une intervention chirurgicale pour enlever les ovaires, ou une thérapie spécifique du cancer (chimiothérapie ou radiothérapie), pouvant endommager les ovaires. Selon les statistiques, trois femmes sur quatre souffrant de ménopause sont sujettes aux bouffées de chaleur (fièvre paroxystique) en raison d'un dysfonctionnement de l'hypothalamus, qui dépend du niveau d'hormones, en particulier d'œstrogènes.

Les femmes ménopausées tôt souffrent souvent de détresse émotionnelle, de dépression, de troubles du sommeil et d'autres symptômes désagréables. Les relations sexuelles se détériorent, souvent en raison d'une sécheresse vaginale et d'un risque accru de contracter des infections urinaires. Pour réduire l'impact négatif d'un processus aussi irréversible que celui de la ménopause, vous devez suivre les recommandations du médecin et, si nécessaire, suivre un traitement.

La ménopause précoce chez les femmes survient le plus souvent douloureusement, provoquant un inconfort grave. En même temps, flétrissement prématuré de la peau et apparition de taches pigmentaires sur le corps, perte de forme et d'élasticité du sein, augmentation des rides, augmentation des réserves de graisse et autres conséquences désagréables: on note une distraction fréquente et un oubli, une baisse du niveau intellectuel.

Qu'est-ce qu'une ménopause précoce dangereuse? Tout d'abord, la détérioration du métabolisme du cholestérol, entraînant l'athérosclérose, ainsi que d'autres maladies du système cardiovasculaire. Les femmes souffrant de symptômes de ménopause précoce augmentent le risque d'accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque à plusieurs reprises.

De plus, l'augmentation de l'immunité à l'insuline doit être notée. Cela peut déclencher l'apparition du diabète de type II. En raison du déséquilibre hormonal, des tumeurs, telles que le cancer du sein, peuvent survenir. En raison d'une diminution du niveau des hormones, il se produit une détérioration de la densité de la masse osseuse, ce qui conduit au développement de l'ostéoporose.

Afin d'identifier à temps les pathologies possibles dues à une perturbation hormonale, il est conseillé aux femmes de plus de quarante ans de consulter un gynécologue tous les six mois et de passer une mammographie au moins une fois par an et demi.

La ménopause précoce chez les femmes est associée à un processus prématuré d'extinction de la fonction ovarienne - une diminution du nombre d'ovules. "Désactiver" la fonction ovarienne contribue au déficit en œstrogènes, à une altération de la sécrétion de neurohormones, à des troubles neuropsychiatriques endocrino-métaboliques, à des modifications des fonctions du système limbique et à des lésions des organes cibles.

La pathogenèse (c'est-à-dire le mécanisme à l'origine de la pathologie) est due à la fois à des altérations moléculaires et à des dysfonctionnements de l'organisme dans son ensemble. En étudiant la pathogenèse, les médecins identifient un moyen de développer une ménopause précoce. L'hypothalamus est considéré comme le principal élément régulateur du cycle menstruel, car il libère des hormones libérant. Le système autorégulateur "hypothalamus - hypophyse - ovaires" fonctionne pendant longtemps sur le principe de la rétroaction. Avec les modifications involutives de l'hypothalamus, il y a violation de la libération cyclique des hormones gonadotropes (y compris la follitropine). La ménopause précoce est associée à une quantité réduite d'hormones produites par les ovaires. Et cela conduit à une diminution du niveau de follitropine et à un arrêt de la fonction de reproduction.

Ainsi, la ménopause se caractérise par une violation de la sécrétion d'hormones, à la fois sexuelles et gonadotropes. Une diminution du nombre d'œstrogènes classiques entraîne le développement de l'athérosclérose et de l'ostéoporose, tandis que la dopamine entraîne des réactions végétatives-vasculaires sous la forme de «marées», une augmentation de la pression artérielle et des crises autonomes.

Les réactions du corps à une telle "tempête" hormonale sont individuelles. Cependant, il est possible de noter le rôle principal de la relation héréditaire à travers la lignée féminine. Bien entendu, l'apparition du syndrome ménopausique avant l'âge de 40 ans n'est pas un processus physiologique naturel. Le groupe à risque comprend les femmes qui fument et souffrent d'alcoolisme, d'inactivité sexuelle et qui ont subi un grand nombre d'avortements, ainsi que les femmes atteintes de troubles endocriniens, de maladies gynécologiques, auto-immunes et oncologiques.

Premiers signes

La ménopause précoce chez les femmes se caractérise par des symptômes qui dépendent de la prédisposition génétique, du mode de vie, de la santé en général, de la capacité individuelle à faire face au stress.

Les premiers signes de ce processus pathologique sont les défaillances du cycle menstruel, ainsi que les marées survenant sur ce fond (attaques associées à une forte augmentation de la température corporelle). La transpiration nocturne est un autre symptôme important de la ménopause précoce. Parmi les autres "cloches" alarmantes, on peut distinguer la violation de la nuit de sommeil, l’instabilité émotionnelle, les étourdissements et les palpitations, la fatigue et les troubles de la mémoire.

Pratiquement toutes les femmes confrontées au problème de la ménopause prématurée notent des changements marqués de leur état émotionnel et physique. Selon les statistiques, chez 30% des femmes, de nombreux symptômes indiquent une évolution sévère du syndrome ménopausique. Souvent, l'apparition des premiers signes de ménopause provoque chez la femme une peur, une panique et une confusion qui, en l'absence de traitement approprié, peuvent évoluer en trouble dépressif. Par conséquent, il est très important pour une femme ayant des problèmes de ménopause de consulter un médecin pour obtenir une aide qualifiée.

Diagnostics instrumentaux

Chez les femmes, la ménopause précoce doit être diagnostiquée à l'aide de différentes méthodes d'investigation. Un examen complet du corps aidera à identifier le degré d'insuffisance ovarienne et la santé générale des patientes.

Le diagnostic instrumental implique l'examen des organes internes de la femme à l'aide de dispositifs mécaniques. Des méthodes instrumentales de recherche de la ménopause précoce peuvent être distinguées:

  • Examen cytologique (test Pap prélevé sur la muqueuse cervicale pour détecter la structure cellulaire).
  • Échographie des organes pelviens (aide à déterminer le nombre de follicules dans les ovaires).
  • Échographie transvaginale (pour identifier les pathologies possibles de l'endomètre).
  • La méthode aux rayons X (ostéodensitométrie) - vous permet de déterminer le niveau de densité du tissu osseux, est utilisée pour le diagnostic précoce de l'ostéoporose.

Le gynécologue évalue l'état du patient en fonction des plaintes, en tenant compte de tous les symptômes. Parmi les autres méthodes permettant de diagnostiquer une ménopause précoce, on peut noter la détermination du niveau d'hormones (LH, œstrogène, prolactine, FSH, TSH, testostérone). Les résultats de l'analyse biochimique des indicateurs sanguins, du coagulogramme, de la mammographie, du pouls et de la pression artérielle sont également requis.

Diagnostic différentiel

Chez les femmes, la ménopause précoce peut être accompagnée de symptômes indiquant la présence d'autres maladies et processus pathologiques. Dans ce cas, il est très important de procéder à un diagnostic différentiel, qui déterminera la présence ou l'absence de ménopause sur la base de recherches médicales.

Le diagnostic différentiel de la ménopause précoce implique l'exclusion des maladies des glandes surrénales, de la thyroïde et du pancréas, de l'hyperprolactinémie, des tumeurs de l'ovaire ou de l'hypophyse. Souvent, les symptômes du syndrome de la ménopause sont similaires à ceux du syndrome de déplétion ovarienne. Ceux-ci incluent: l'aménorrhée, les "bouffées de chaleur", la transpiration excessive, la labilité émotionnelle, l'infertilité. Des tests de laboratoire sur le sang, des ultrasons et d’autres études sont menés pour diagnostiquer la ménopause, dont les résultats peuvent révéler l’appauvrissement de l’appareil folliculaire et une forte diminution de l’œstrogène, caractéristique de la ménopause.

Le diagnostic différentiel d'amonerei avec thyréotoxicose nécessite des tests sanguins pour le contenu des hormones T3 et T4. Les signes courants de pathologie sont une sensation de chaleur, des menstruations irrégulières, des palpitations, une transpiration. Les patients atteints de thyréotoxicose sont minces, ont une peau élastique hyperémique, sont nerveux et irritables.

Pour détecter une ménopause précoce, il est nécessaire d'exclure la dystonie neurocirculatoire, qui s'accompagne de palpitations paroxystiques, de vertiges, de faiblesse, de transpiration, de paresthésies, de douleurs non précisées, d'un engourdissement des extrémités. Les différences entre ces deux pathologies consistent en la préservation de la fonction ovarienne et en l’absence de saignement utérin avec dystonie neurocirculatoire.

Traitement chirurgical

Les médecins y ont recours à contrecoeur, jusqu’à la dernière fois, en essayant de préserver les organes de reproduction de la femme et de lui donner l’occasion de concevoir, d’avoir un enfant et de le mettre au monde. Mais il existe des situations dans lesquelles l'opération devient un impératif. Ces moments comprennent:

  • saignements utérins prolongés et fréquents,
  • adénocarcinome de l'endomètre,
  • adénomatose
  • myomas
  • hyperplasie de l'endomètre,
  • adénomyose.

Hormones avec ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes peut constituer un obstacle sérieux à la capacité de travailler et aux moyens de subsistance. Par conséquent, l'une des principales méthodes de traitement est l'hormonothérapie.

Les hormones à ménopause précoce sont sélectionnées en fonction du flux de ménopause. L'hormonothérapie est prescrite par des traitements (par exemple, Estriol + Ovestin) afin de normaliser le cycle menstruel et de combler le déficit en œstrogènes. Для профилактики кровотечений при изменениях в эндометрии гормоносодержащие препараты следует принимать в постоянном режиме.

Le choix d'un médicament pour l'hormonothérapie substitutive reste toujours du ressort du médecin spécialiste, qui tiendra nécessairement compte des caractéristiques individuelles de la patiente et de son état de santé. Il existe des agents hormonaux sous forme de comprimés, ainsi que sous forme d'injections, de pommades, de timbres et de suppositoires vaginaux. Les contre-indications à la prise d'hormones sont certains types de tumeurs, la thrombophlébite, une maladie grave du foie, une affection après une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Les préparations combinées contenant des hormones féminines Klimonorm, Klimen, Trisequens, Divina, Cyclo-Proginova aident à éliminer les bouffées de chaleur, la transpiration excessive, la nervosité et à prévenir le développement de maladies telles que l'ostéoporose et l'athérosclérose.

Vagifem et Ovestin sont recommandés pour les femmes qui se plaignent de troubles du système urogénital, et Proginova, Estrofem, Divigel sont prescrits aux patients ayant subi une chirurgie gynécologique (par exemple, ablation de l'utérus).

Les préparations à base de plantes Klimaktoplan et Remens normalisent la santé, aident à normaliser le niveau d’œstrogènes et ont également des effets spasmolytiques, hypotenseurs et sédatifs.

THS avec ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes nécessite une approche compétente du choix du traitement. Dans de nombreux cas, on prescrit à la patiente un traitement hormonal substitutif pour rétablir l'état normal des tissus et réduire la gravité des manifestations de la ménopause.

Le THS avec une ménopause précoce est le plus souvent complété par une nutrition appropriée - des produits à base de soja à base de soja contenant des œstrogènes végétaux. L'utilisation du THS contribue à éliminer les symptômes désagréables de la ménopause précoce et à normaliser les fonctions du corps afin de prévenir d'éventuelles complications: ostéoporose, athérosclérose et troubles urogénitaux. Le THS élimine également les causes du vieillissement de la peau en réduisant les rides et la pigmentation sénile. La normalisation de l'état psychosomatique est un autre avantage.

Après avoir confirmé le diagnostic de "ménopause prématurée", le médecin vous prescrira un traitement hormonal substitutif. Ainsi, le patient devra prendre une certaine quantité d'œstrogènes pour prévenir l'ostéoporose, ainsi que pour réduire les symptômes désagréables sous forme de bouffées de chaleur et de transpiration. Il convient de noter qu'en cas d'incompatibilité des œstrogènes avec d'autres médicaments, le traitement hormonal substitutif doit être interrompu. Dans ce cas, le médecin vous prescrira des bisphosphonates, de la vitamine D et des suppléments de calcium pour prévenir l’ostéoporose.

Il faut souligner qu'un mauvais dosage d'hormones peut provoquer un gain de poids et des saignements utérins. Le traitement hormonal substitutif implique l’utilisation de médicaments combinés contenant de la progestérone et de l’œstrogène. Ces médicaments comprennent Pausogest, Indivinu, Klimonorm, Premarin, Divisek, Tibolon, etc. Ces médicaments doivent être pris à raison de 1 comprimé. 1 personne / jour, principalement au même moment de la journée. La durée de la pilule est de 1-2 ans.

Soutien aux médicaments

La ménopause précoce chez les femmes soulève de nombreuses questions liées au traitement. Les médicaments doivent être prescrits par un médecin, car l'auto-traitement peut avoir des conséquences néfastes, notamment en ce qui concerne la prise d'hormones. Habituellement, au début de la ménopause, on prescrit à la patiente des médicaments à base d'estradiol ou une combinaison de cette hormone et de progestatifs.

Les médicaments prescrits pour la ménopause précoce, disponibles le plus souvent sous forme de comprimés, mais il existe également des gels vaginaux, des crèmes et des timbres pour la peau avec des niveaux hormonaux (Estrozel, Klimara, Angelica). Ces médicaments sont prescrits pour un traitement prolongé, ne provoquent pas de saignements utérins, éliminent rapidement les symptômes et préviennent les complications de la ménopause précoce. L’acceptation des hormones vise à prévenir l’apparition du vieillissement prématuré. Ceux-ci comprennent les médicaments suivants:

La pharmacothérapie aide à maintenir l'élasticité de la peau, à normaliser la pression artérielle, à éliminer les symptômes, à prévenir le développement de l'athérosclérose et d'autres complications. Complex peut utiliser les méthodes de traitement traditionnelles, notamment la prise de teintures et décoctions à base de plantes, ainsi que de préparations à base de plantes.

Femoston avec ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes est traitée avec des agents hormonaux combinés, en tenant compte de la gravité du syndrome climatérique et de l'état de santé de la patiente. Le choix des médicaments doit être basé sur les résultats de la recherche médicale. L'automédication ne donne pas les résultats souhaités et peut nuire, il est donc important de suivre les recommandations du médecin traitant.

Femoston est souvent prescrit pour la ménopause précoce - un médicament estroprogestatif ayant un effet anti-ménopausique, destiné à une utilisation séquentielle. Cet outil combiné est utilisé pour éliminer les symptômes d’une quantité insuffisante d’œstrogènes dans le sang, ainsi que pour le traitement des saignements utérins anormaux.

Avec l'aide de Femoston, les troubles végétatifs et psycho-émotionnels causés par la ménopause prématurée (bouffées de chaleur, maux de tête, hyperhidrose, troubles du sommeil, névrose, irritabilité) sont efficacement traités. Le médicament est prescrit après 6 mois. après la dernière menstruation. L’administration prophylactique de ce médicament vise à prévenir l’ostéoporose. Les comprimés sont pris quel que soit le repas. Avec le régime de traitement et les contre-indications au médicament peuvent être trouvés dans les instructions. La dose est ajustée en fonction des résultats cliniques du traitement.

Comment manger pendant la ménopause, quelques conseils

Lorsque la ménopause survient, la production d'hormones sexuelles féminines s'arrête. Leur synthèse se produit non seulement dans les ovaires, mais aussi en partie dans les tissus adipeux. Par conséquent, le corps a tendance à accumuler des tissus adipeux. Afin de ne pas grossir pendant la ménopause, vous devez bien manger. Cela aidera quelques astuces:

  • Il faut oublier tous les régimes. Il est préférable de réduire la quantité de nourriture consommée par jour à la place.
  • Il est recommandé de continuer à compter les calories. Le jour où vous ne devez pas consommer plus de 1500 calories. C'est assez pour reconstituer le corps avec tout le nécessaire.
  • Vous devez manger plus d'aliments riches en calcium. Les œstrogènes aident à absorber le calcium. Avec leur manque ou leur absence de calcium, ils commencent à se laver des os, ce qui entraîne une fragilité excessive. Chaque jour sur la table devrait être des produits laitiers fermentés riches en cet oligo-élément. De plus, la teneur en matière grasse devrait être d'au moins 2,5%. De ces produits, le calcium est mieux absorbé.
  • Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire de tous les frits.
  • La ration journalière doit contenir une quantité suffisante de légumes.
  • Pendant la ménopause, une femme devrait consommer une quantité suffisante de fruits de mer. Les acides gras polyinsaturés aideront à protéger contre l'athérosclérose.
  • Le sel dans le régime devrait être le minimum. Son excès entraîne une augmentation de la pression et de l'œdème.
  • Il est nécessaire d'utiliser davantage de produits à base de soja, car ils contiennent des œstrogènes naturels.

C'est tôt quand

L'apparition de la ménopause est associée à l'épuisement des ovaires. Normalement, ils sont représentés par l'appareil stroma et folliculaire et sont actifs sur le plan hormonal. Ovaires - la principale source d'œstrogène, la progestérone dans le corps d'une femme. Il forme également partiellement les hormones sexuelles mâles. Pendant la ménopause, les ovaires sont représentés par un tissu conjonctif avec des cellules actives isolées. En fait, il se produit une atrophie - une perte de la fonction des organes.

Le nombre d'œufs et, respectivement, de follicules, est pondu dans le développement intra-utérin de la fille. Leur nombre maximum est observé à la 20e semaine de gestation, il ne reste que 300 000 personnes au moment de la naissance.Tout au long de leur vie, le nombre d'œufs diminue progressivement, dès que leurs réserves sont épuisées, la ménopause commence.

La fonction ovarienne est régulée par l'hypophyse et l'hypothalamus du cerveau. Selon "son équipe" et la libération de FSH et de LH, la croissance de nouveaux follicules et la synthèse d'hormones sexuelles féminines se produisent. Avec l'épuisement, les taux de FSH et de LH sont élevés, car les ovaires ne répondent pas aux doses les plus basses, l'hypophyse en produit plus. Plus le témoignage est élevé, plus la ménopause est "profonde".

Le tableau présente les termes de base associés à la ménopause précoce.

Tableau - Options de ménopause précoce

Les stades de développement de la ménopause précoce sont les mêmes que dans le cas d'un événement opportun. Il s'agit d'une période non ménopausée, directement ménopausée et postménopause.

L'hérédité

Les signes de ménopause précoce se retrouvent souvent chez les femmes de plusieurs générations de la famille - filles, mères, grands-mères et arrière-grands-mères. Mais cela ne doit pas être pris pour acquis. De telles conditions peuvent être déclenchées par des maladies chroniques cachées, y compris la nature auto-immune.

Les femmes de la famille qui ont eu des épisodes de ménopause précoce, il est important d’éviter les manipulations associées à la chirurgie des ovaires. Il est également utile de connaître les éléments suivants:

  • contraceptifs oraux - aide à la "conservation des œufs",
  • grossesse et accouchement - prévention de la ménopause précoce,
  • La FIV est un facteur de risque d'épuisement ovarien.

Maladies inflammatoires

Les annexites chroniques conduisent à la malnutrition des ovaires. Les tissus impliqués dans le processus inflammatoire peuvent perdre leur fonction. En conséquence, le nombre d'œufs diminue artificiellement et le stroma ovarien ne peut pas produire la quantité requise d'hormones sexuelles. Plus les périodes d'exacerbation sont fréquentes, plus le risque de ménopause précoce est élevé.

Education sur les ovaires et leur élimination

Toute éducation sur les ovaires peut par la suite conduire à une atrophie (diminution et perte de la fonction principale) des cellules environnantes. Cela est particulièrement vrai pour les gros kystes dus à la compression mécanique. Dans le même temps, il n'y a pratiquement pas de tissu ovarien autour d'eux. Les réserves sont réduites, même si les tumeurs ne sont pas soumises à un traitement chirurgical et sont conservées.

Le tissu ovarien souffre encore plus après l’élimination des kystes sur les ovaires. L'endométriose est particulièrement dangereuse de ce point de vue même si un retrait des foyers par laparoscopie a été réalisé. La cautérisation banale en action polykystique est parfois comparable à la castration.

FIV et stimulation

Avec la stérilité établie dans le complexe des événements pour augmenter le risque de grossesse, les ovaires sont stimulés avec des médicaments hormonaux, souvent avant la mise en œuvre du programme de FIV. De tels médicaments provoquent la maturation d'un plus grand nombre de follicules en même temps. Dans le processus de FIV même, des «doses de choc» d’hormones sont souvent utilisées. Même si la première tentative réussit, il est fort probable que la femme décidera éventuellement de l’ajouter à la famille. Tout cela épuise littéralement les ovaires, augmente le risque non seulement de ménopause précoce, mais également de cancer.

Maladies auto-immunes

La ruse de tous les processus auto-immuns est que les cellules immunitaires commencent à reconnaître leurs tissus en tant qu’agents étrangers et à déclencher des processus pour leur destruction. Le plus souvent, ces processus sont associés à la glande thyroïde, aux maladies de la peau, il existe un syndrome distinct APS - antiphospholipides.
En raison des maladies auto-immunes liées au bien-être général, la réserve ovarienne est épuisée, elles cessent de synthétiser la quantité requise d’hormones sexuelles et une ménopause précoce se produit.

Chimiothérapie et radiothérapie

L'exposition aux médicaments de chimiothérapie peut affecter de manière permanente la fonction ovarienne. Les médicaments dans cette zone inhibent la division cellulaire et provoquent l’accumulation de mutations. Sous la "portée" et les ovaires, étant donné que le nombre d'œufs ne peut pas augmenter pendant la vie.

La radiothérapie est dangereuse si elle est effectuée sur la région pelvienne. Il peut s'agir de processus oncologiques associés au rectum, aux organes urinaires, aux ganglions lymphatiques.

Les situations de stress constantes, la fatigue chronique et les états dépressifs ont de graves répercussions sur les structures cérébrales responsables de la régulation de la fonction ovarienne. En conséquence, la femme provoque d'abord un dysfonctionnement, puis une anovulation et une ménopause précoce.

Que peut-on confondre

Les manifestations de la ménopause sont similaires aux troubles habituels du système nerveux autonome chez les femmes sujettes à l'hypochondrie, aux sautes d'humeur, avec un arrière-plan psycho-émotionnel instable. Par conséquent, sur Internet, vous pouvez rencontrer les déclarations de filles âgées de 25 à 28 ans qui ont trouvé des signes de ménopause sans raison valable. Avec la ménopause, vous pouvez confondre ce qui suit.

  • Violation du cycle menstruel. Il faut garder à l’esprit que certaines règles surviennent tous les six mois ou tous les ans, ce qui est une pathologie gynécologique grave et non l’apparition de la ménopause.
  • Type de personnage hystérique. Le mode de comportement, le type de femme peut également être déguisé en premières manifestations de la ménopause.
  • Dystonie végétative. Le "diagnostic soviétique" est toujours en cours, malgré l’absence de confirmation officielle, caractérisée par des baisses de pression, des accès périodiques de tachycardie et des maux de tête.
  • Maladies des organes endocriniens. Tout d’abord, la glande thyroïde, les glandes surrénales, les tumeurs ovariennes et hypophysaires, les glandes mammaires.

Ce qui menace dans le futur

Les œstrogènes protègent le corps féminin de nombreux problèmes. Le manque d'œstrogènes entraîne des modifications du métabolisme, de la structure et du fonctionnement des systèmes organiques. Des changements notables se produisent dans les deux à trois ans suivant l'extinction de la fonction ovarienne, l'autre partie seulement après 15-20. Mais une chose, si le point culminant se produit dans 50 et les violations graves dans 70 ans, et une autre - dans 35 et 55, respectivement. Non seulement augmente la tendance à diverses maladies, mais aggrave également l'état de santé général. Le tableau présente les organes cibles pour les œstrogènes et les affections résultant d'une déficience en hormones sexuelles féminines pendant la ménopause.

Tableau - Quel est dangereux ménopause précoce

Tests requis

Une confirmation fiable de l'apparition de la ménopause est la détermination du profil hormonal de la femme et des données de l'échographie. Les critères sont présentés dans le tableau.

Tableau - Confirmation de laboratoire et instrumentale de la ménopause

Pour exclure d'autres pathologies apparaissant avec un tableau clinique similaire, plusieurs études supplémentaires sont réalisées:

  • détermination des niveaux d'hormones thyroïdiennes,
  • mesure de la pression artérielle
  • mammographie
  • si nécessaire - scanner ou IRM du cerveau,
  • tests sanguins généraux et biochimiques.

Caractéristiques du traitement

Les méthodes de traitement de la ménopause précoce vont des changements de mode de vie, de la nutrition à la phytothérapie et à la thérapie de substitution hormonale (thérapie de substitution hormonale). Seul un spécialiste peut déterminer l'option la plus appropriée dans un cas particulier en comparant la gravité des symptômes de la ménopause et les risques de complications et le développement d'autres maladies. Chaque option de traitement a ses avantages et ses inconvénients.

Méthodes folkloriques

Les principes de traitement à base de plantes et basés sur eux sont l'effet des phytoestrogènes sur le corps de la femme. Les plantes suivantes sont utilisées plus souvent que d'autres:

  • utérus de bore,
  • pinceau rouge
  • tsimitsifuga
  • trèfle
  • cônes de houblon,
  • Drogues

De la sauge, de la menthe, de l'aubépine, du tilleul et de l'absinthe sont souvent ajoutées aux charges afin de normaliser le fonctionnement du système nerveux. Les remèdes populaires doivent également être utilisés en consultation avec le médecin.

Sur la base des plantes, il existe un grand nombre de médicaments qui aideront à faire face aux symptômes végétatifs au cours d'un climax précoce. Ils aident à réduire le niveau de FSH. La liste est la suivante:

Mode de vie

Changer de comportement aidera à faire face aux manifestations de la ménopause. Les revues de femmes confirment que l'exercice régulier, une nutrition adéquate et équilibrée améliore considérablement la santé. Cela réduit le risque de complications de la ménopause, y compris à long terme, augmente la qualité et l'espérance de vie d'une femme.

Expériences de cellules souches

Aujourd'hui, au niveau des expériences, la ménopause précoce est traitée avec des cellules souches. C'est une direction prometteuse pour la restauration de la fonction ovarienne. Avec l'aide de cellules polypotentes, il est possible de reprendre la fonction des glandes sexuelles, jusqu'à la possibilité d'une grossesse autonome.

Dans certains cas (par exemple, lors de la chimiothérapie ou de la radiothérapie à venir), il est nécessaire de penser à la congélation de vos propres œufs. Cela peut en outre donner une chance de devenir une mère à une femme, bien que l'utilisation de la maternité de substitution, mais biologiquement, ce sera un enfant ensanglanté.

Est-il possible de tomber enceinte

À la ménopause précoce, les jeunes femmes, en particulier celles qui n'ont pas encore eu le temps d'avoir un enfant, se demandent si vous pouvez devenir enceinte et comment. Théoriquement, la conception est possible aussi longtemps que la femme développe des follicules et que l'ovulation se produit. Il existe des cas où la "ménopause précoce" après neuf mois "s'est" passée avec la naissance d'un enfant. Cependant, il s’agit de casuistiques et non de régularités.

Comment prévenir

Dans certains cas, il n'est pas possible d'empêcher une ménopause précoce, en particulier avec une prédisposition génétique, des maladies auto-immunes cachées, tout en retirant les ovaires en raison de la formation de tumeurs. Sinon, les actions suivantes servent de prévention:

  • сексуальная бдительность, которая позволит избежать ИППП и воспалительных процессов в малом тазу,
  • умение избегать стрессы,
  • приверженность к здоровому образу жизни,
  • беременность и роды на «до 35».

Ранняя менопауза — не приговор для женщины. Les méthodes modernes d’examen et de traitement aideront à déterminer la cause des violations et à choisir le traitement le plus approprié dans chaque cas. L'essentiel n'est pas de fermer mais de trouver un spécialiste qui vous aidera à résoudre le problème et à répondre à toutes vos questions.

Avis: "Marées, pression, sautes d'humeur ..."

J'ai 33 ans. En février 2013, il y a eu une deuxième opération pour les kystes ovariens. Après cela, tout a commencé… .. Non tous les mois, bouffées de chaleur, peur, irritabilité, manque de sommeil. Femoston a été nommé 2.10, l'a bu un an et on lui a dit de faire une pause. La première semaine ou les deux semaines restaient vaines, et ensuite je pensais que je pourrais perdre la tête ... Je ne dormis guère que quelques nuits, je vis dans mon propre monde ... et j’ai aussi un mari et un fils. Je veux vraiment donner naissance à un autre ... quoi faire, conseille toute personne confrontée à un tel problème ...

J'ai 39 ans. Tous les mois, une fois par an. Gynécologue met le syndrome d'épuisement ovarien prématuré. Apparemment, c'est SRIA - un syndrome d'épuisement ovarien résistant. Le changement de poids était. D'une manière ou d'une autre, inaperçu au cours de l'année, j'ai gagné une livre de 10. Mais depuis J'étais toujours mort et maigre, alors tout le monde a dit que c'était très bon pour moi
On m'observe chez endocrinogol et chez le gynécologue. Aucun traitement spécial n'a été prescrit. Mais non, l'endocrinologue a prescrit quelque chose au foie, Ursofalk, pendant six mois, la metformine.
Faites régulièrement des échographies sur la libido. Réduction spéciale de l'attraction n'est pas noté. Les rapports sexuels sont toujours réguliers (3 à 5 fois par semaine) ... Je n'atteins pas toujours l'orgasme, mais cela se passe agréablement. Les sueurs nocturnes ont commencé à déranger souvent. Les marées, en tant que telles, ne remarquent pas. Jusqu'ici, je n'aurais pas remarqué que cela me causait un inconvénient particulier.

J'ai parmi mes amis quelques exemples de ménopause précoce sans hormones ni hormones. Et quelques-uns en temps normal, mais avec et sans traitement de remplacement. Sans hormones commencent à s'effondrer presque immédiatement. Extérieurement, cela n’est peut-être pas aussi perceptible, mais la différence est énorme en termes de sensations et d’état de santé. Les marées, la pression, les sautes d'humeur, puis l'hypertension, les articulations, les veines et de nombreux problèmes au cours des trois premières années. Avec la thérapie de remplacement, de nombreuses manifestations disparaissent presque immédiatement, à savoir la qualité de vie s'améliore beaucoup. Dans tous les cas, vous avez besoin d'un examen complet et d'une prescription d'hormones par un médecin, et non d'auto-traitement.

J'ai 29 ans. Après presque 3 ans d’examens et de traitements, le diagnostic de SIA s’est terminé. Je blâme ces deux dernières laparoscopies, où mes ovaires viennent de tomber. Je n'ai plus de mensuels. Dans un ovaire, il existe un follicule non en développement, un endomètre dans l'utérus non plus. Des bouffées de climatères, de l'insomnie, une baisse de la libido ont commencé - tous les signes de ménopause, comme chez les femmes de plus de 50 ans ... J'ai fait don de sang pour hormones à un endocrinologue, en attendant les résultats. Ils ont dit qu'ils boivent constamment du THS maintenant. À partir de femoston, l’état s’est amélioré. L'ambiance est bonne, même si les enfants n'attendent plus.
Quelqu'un at-il rencontré un tel diagnostic? Comment faire face?

Ménopause prématurée et pourquoi vous devez la combattre

Même si les symptômes de la ménopause précoce, tels que les bouffées de chaleur, les crises d'agressivité, la nervosité et l'inconfort de la région génitale, ne se manifestent pas, un traitement est toujours nécessaire. Pourquoi Étant donné que les jeunes femmes mènent principalement un mode de vie sain et une activité vigoureuse, ainsi que l'âge, les principaux symptômes de la ménopause peuvent ne pas se manifester. Cela représente un danger pour la santé d'une jeune femme. Après tout, si le temps ne détecte pas les changements hormonaux, le risque de développer une maladie grave est élevé: diabète, accident vasculaire cérébral et crise cardiaque, hypertension, maladie d'Alzheimer. Les changements affecteront également l'apparence, car la ménopause commence le processus de vieillissement dans le corps de la femme. L'état de la peau s'aggrave, les cheveux, les ongles tombent. Il est nécessaire de comprendre l'importance de prendre des mesures pour traiter la ménopause précoce, en aucun cas, ne laissez pas les choses suivre leur cours, ne supportez pas le problème, ne l'évitez pas.

Comment prévenir la ménopause précoce chez les femmes?

Tout le monde sait qu'il est impossible d'empêcher l'apparition de la ménopause. Vous devez comprendre que c'est une étape inévitable dans la vie de toute femme, c'est l'une des lois de la nature. Mais il est possible d'empêcher l'avance de la ménopause à l'avance. Pour prévenir la ménopause précoce, il existe un ensemble de règles:

  1. Bonne nutrition. Évitez de trop manger, de manger des glucides et des lipides simples, car ils entraînent des troubles hormonaux et des maladies endocriniennes qui affectent négativement les ovaires. Maintenez un poids stable qui correspond à la norme, surveillez le niveau de sucre et de cholestérol. Inclure dans votre régime alimentaire les légumineuses, les noix, le poisson, les légumes et les fruits, la gelée. N'utilisez pas de régime strict ni de jeûne.
  2. Activité physique. L'éducation physique aide non seulement à garder une silhouette élancée, mais constitue un autre moyen de prévenir la ménopause précoce. Le mouvement est avant tout la vie, un bon métabolisme et des vaisseaux sanguins en bonne santé.
  3. Rejet des mauvaises habitudes. Cela signifie fumer et boire de l'alcool. Tout cela affecte négativement la condition et le fonctionnement des ovaires. Notez que parmi toutes les femmes interrogées ménopausées, 15% consomment du tabac et de l'alcool.
  4. Visites régulières chez le médecin. La menstruation pendant la ménopause ne s’arrête pas instantanément. En raison de la détérioration des ovaires, le cycle menstruel est perturbé et les règles sont irrégulières. Si cela se produit dans un délai de trois à quatre mois, vous devez contacter un gynécologue pour un examen approfondi.
  5. Vie sexuelle et accouchement. L'un des points de prévention de la ménopause précoce est le rapport sexuel régulier et de préférence avec un partenaire régulier. Veillez à ce qu'il n'y ait pas de grossesses non désirées, car les avortements, ainsi que l'absence d'accouchement, affectent négativement le travail des ovaires et contribuent à l'extinction précoce de leurs fonctions.
  6. Évitez les situations stressantes. Presque irréel est constamment en paix, mais les situations stressantes doivent être évitées. Dans la poursuite constante de la croissance de carrière, n’oubliez pas le reste.

Préparatifs pour éliminer la menace de ménopause à l'avance

Comment éviter le début de la ménopause précoce? La médecine moderne a la possibilité de traiter la ménopause précoce et offre une variété de médicaments capables de "pousser" la ménopause s'il existe une menace de survenue de celle-ci avant l'heure prescrite.

La base de tous les médicaments traitants sont des œstrogènes et de la progestérone synthétiques ou phytohormones. Il est important que tout médicament, même homéopathique, soit autorisé par un médecin après un examen complet du corps afin d’identifier les contre-indications.

Traitement ménopause précoce avec des hormones synthétiques

Dans notre pays d'origine, les femmes se méfient des médicaments contenant des hormones, quand ils sont utilisés partout en Europe, et ils sont considérés presque comme une panacée pour toutes les maladies. Le traitement hormonal est nécessaire en cas de ménopause précoce et est très efficace. Votre gynécologue peut vous prescrire l'un de ces médicaments:

  • Femoston,
  • Divigel,
  • Divitren,
  • Klimonorm,
  • Cyclo-Proginova,
  • Estriol
  • Cliogest,
  • Premarin,
  • Proginova.

Ces médicaments pourront restaurer l'élasticité des tissus du vagin et soulager les symptômes de la ménopause.

Les remèdes locaux (crèmes, gels, pommades, suppositoires) sont utilisés si vous craignez la sécheresse et des brûlures dans la zone intime en raison du manque d'hormones sexuelles. De tels moyens sont également utilisés pour prévenir les maladies des organes génitaux et de l'urètre. Tous sont utilisés de différentes manières, alors assurez-vous de lire les instructions avant utilisation. Les médecins-gynécologues considèrent que ces outils sont les plus efficaces:

Herbes pour ménopause précoce

Le traitement de la ménopause précoce chez les femmes peut être effectué à l'aide de méthodes traditionnelles. Si vous n’avez pas de contre-indications, vous pouvez boire des médicaments à base de plantes pour maintenir la santé du corps de la femme. Ces remèdes populaires sont très efficaces et peuvent prévenir l’apparition prématurée de la ménopause.
Il y a des plantes qui contiennent des œstrogènes. Ils contribuent à la stimulation des ovaires et du métabolisme dans le corps. Avant d'utiliser des herbes, ne soyez pas superflu de consulter un spécialiste.

Bourse de berger

Ne faites pas attention au fait que cette plante est généralement considérée comme une mauvaise herbe. Cette herbe est une source puissante d'hormones estrogènes naturelles. Il est pris en petites quantités: 1 cuillère à soupe d'herbes est versée avec de l'eau bouillante (200 ml) et laissée à infuser pendant deux heures. Prenez le bouillon à 40 ml quatre fois par jour.

Borovaya utérus (ortilia unilatéral)

La plante possède les propriétés les plus puissantes, soulage les symptômes de la ménopause, reconstitue le niveau d’œstrogènes. Pour préparer la perfusion dans 200 ml d'eau bouillante, versez 1 cuillère à soupe d'ortilia. Après être parti languir pendant 20 minutes et filtrer. Prenez une cuillère à soupe trois fois par jour pendant 14 jours.

Pinceau rouge

Comme les herbes précédentes, Rhodiola Cold a des phytohormones. Buvez cette infusion d’herbe nécessaire pour les marées ou l’insomnie. Il est strictement interdit de l'utiliser avec une pression accrue ou une tendance à la thrombose. Il est brassé comme ceci: 1 cuillère à thé est versé 200 ml d'eau chaude et infusé pendant 15 minutes. Boire trois fois par jour pendant un demi-verre. Le traitement à la rhodiole a lieu dans un délai de 1 à 3 mois.

Il est utilisé comme agent antiménopausique pour aider à se débarrasser des bouffées de chaleur. Il contient beaucoup de sélénium de magnésium, de vitamines, de chrome, de potassium et de phosphore. Pour faire une décoction, vous devez prendre deux cuillères à soupe par 200 millilitres d'eau. Faire bouillir le besoin de bain d'eau pendant 15 minutes. Après avoir laissé infuser pendant deux heures. Strain et boire.

Les œstrogènes contenus dans les fleurs de tilleul sont très proches de ceux produits par les ovaires eux-mêmes. Le tilleul est universel (élimine la transpiration, guérit l'insomnie et la nervosité) et convient à beaucoup de femmes. Il peut être utilisé comme boisson (il est préférable de boire le matin, cela ajoutera à la tonicité pour le corps toute la journée) ou d'ajouter une telle décoction au bain.

Utilisé à marée haute. L'infusion est faite comme ceci: de l'eau et des feuilles de sauge sèches sont prises dans des proportions de 1:10. Cuit sur le bain de vapeur sans bouillir pendant 15 minutes. En savoir plus sur les propriétés curatives de la sauge pour les femmes ménopausées.

Ces herbes doivent être brassées comme un thé. Boire un cours d'entre eux ne peut être que trois mois. Après il est nécessaire de subir une analyse des hormones dans le sang.

Vitamines et médicaments homéopathiques

Les remèdes homéopathiques ne contiennent pas d'hormones, mais ont des effets bénéfiques sur le corps et ne posent aucun risque pour la santé. Ils ne sont pas utilisés seuls comme remède, mais plutôt comme un tonique général. À la ménopause précoce, l'homéopathie renforce l'immunité de la femme, réduit l'agressivité et la nervosité, stabilise les processus métaboliques.

Ces remèdes homéopathiques sont prescrits:

Faites également attention aux vitamines. Ils contribueront à préserver votre attrait et votre beauté, car ils ont un effet rajeunissant sur tous les organes. Des symptômes inquiétants et des signes de ménopause précoce aideront à éliminer le magnésium, le calcium et les vitamines des groupes A, D, C, E.

Les complexes de vitamines améliorent le travail des ovaires, de l'hypophyse et d'autres glandes, aident à restaurer les tissus dans le corps, améliorent le processus de métabolisme. Vous pouvez combiner des vitamines avec des hormones et des remèdes à base de plantes. Découvrez le complexe multivitaminique Ladys Day-Night Ménopause Formula.

N'oubliez pas que toute thérapie est composée de la sévérité de la ménopause. Ne vous prescrivez pas le traitement vous-même, contactez toujours votre médecin.

Ovariamine avec ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes est traitée avec succès avec des compléments alimentaires, comme en témoigne la pratique médicale. L'acceptation des compléments alimentaires est incluse dans la thérapie complexe visant à normaliser le cycle menstruel et les niveaux hormonaux.

Ovariamin avec la ménopause précoce est pris comme un biorégulateur actif de l'ovaire. Ce médicament est un analogue naturel de l'œstrogène et se présente sous forme de comprimé à 155 mg. Chaque comprimé contient 10 mg de cytamine - un ensemble d’oligo-éléments, de protéines, de vitamines et d’acides nucléiques extraits des ovaires d’animaux (bovins). Owariamin a pour principale fonction de ralentir la synthèse de la FSH (hormones folliculo-stimulantes). Le but de ce médicament est de normaliser le cycle menstruel et l'état du système reproducteur, ainsi que de soulager les symptômes de la ménopause.

Le schéma thérapeutique exact du médicament complexe Oviamin doit être déterminé par le médecin traitant. Le schéma de traitement spécifié dans les instructions: 1-3 onglet. trois fois par jour avant les repas sur un cours de 10-14 jours. Les contre-indications au traitement sont la grossesse, l'allaitement, ainsi que les réactions allergiques individuelles. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des compléments alimentaires seuls, car l'automédication peut avoir des conséquences indésirables.

Yarin plus avec ménopause précoce

La ménopause précoce chez les femmes nécessite une approche compétente du choix des méthodes thérapeutiques. Le patient doit suivre strictement le traitement prescrit par le médecin. Ceci s'applique aux pilules hormonales - les contraceptifs oraux, qui ont non seulement un effet contraceptif prononcé, mais également un effet thérapeutique et prophylactique, réduisent la douleur hémorragique, réduisent le risque de tumeurs de l'endomètre et de l'ovaire.

Yarin plus avec ménopause précoce est utilisé en association avec des comprimés actifs, ainsi que des comprimés auxiliaires contenant du lévofolatom. L'effet contraceptif de ce médicament est obtenu par une suppression «légère» du processus d'ovulation.

La drospirénone, contenue dans un contraceptif, est similaire à la progestérone, une hormone naturelle produite par le corps de la femme. Cette fonctionnalité détermine le rôle des pilules dans la normalisation des niveaux hormonaux. Avec l'aide de Yarina, la dysménorrhée et les troubles menstruels, le traitement de l'endométriose, le risque de mastopathie, de tumeurs bénignes et malignes, de maladies inflammatoires féminines, d'ostéoporose sont réduits. L'utilisation répandue de l'hormone contraceptive Yarin Plus aux États-Unis et en Europe a entraîné une réduction significative du nombre de ces maladies.

Traitement folklorique

Chez les femmes, la ménopause précoce peut être traitée avec des méthodes traditionnelles éprouvées en association avec un traitement médicamenteux. La médecine traditionnelle propose des thés, des décoctions, des teintures d'herbes médicinales, qui réduisent l'apparence de la ménopause.

La phytothérapie aide à éliminer les principaux symptômes. Certaines plantes médicinales sont capables de produire des substances semblables aux hormones, rétablissant ainsi l'équilibre hormonal dans le corps. Le calamus calamus, le poisson-poumon, les racines de réglisse, la prêle, l'aralia et les baies de mûre contribueront à réduire la fréquence des marées. Prendre un mélange de miel et de jus de pomme ou de betterave, une femme souffrant de la sévérité de la ménopause précoce, peut faire face à l'agressivité et à l'irritation, renforcer le système nerveux.

Les remèdes populaires sous forme de teinture de drogue de valériane, de décoction de prêle, de teinture de sauge, de camomille et de calendula permettent de se débarrasser de la dépression légère et de faire face au stress et aux expériences émotionnelles. Les substances utiles contenues dans ces plantes contribuent à la normalisation de l'activité cardiaque, éliminent les problèmes de sommeil et réduisent le risque de migraines.

Pour améliorer la condition au début de la ménopause, vous devez également suivre un régime alimentaire sain, des règles d'hygiène spéciales, faire de l'exercice et abandonner les mauvaises habitudes.

Phytothérapie

Chez les femmes, la ménopause précoce doit être traitée de manière globale, en utilisant diverses méthodes, notamment la médecine traditionnelle.

Les traitements à base de plantes aident à rétablir la santé des femmes et à se débarrasser des symptômes désagréables de la ménopause. Les plantes les plus efficaces sont le pinceau rouge et le bore utérus, utilisés pour traiter diverses maladies gynécologiques.

Borovoy utérus pris sous forme de décoctions et d'infusions. Matières premières (1 cuillère à soupe L.) sont versés avec un verre d'eau chaude, puis bouillis pendant 10 minutes. dans un bain d'eau et refroidi. Prenez la décoction est recommandée pour 1 cuillère à soupe. cuillère jusqu'à 5 fois par jour.

La teinture du pinceau rouge est préparée comme suit: versez 50 g de racine avec un demi-litre de vodka, laissez infuser pendant un mois, filtrez et prenez 30 gouttes. trois fois par jour avant les repas.

À la ménopause précoce, les guérisseurs populaires recommandent d'utiliser du gui blanc sous forme d'infusion d'eau, pour la préparation duquel vous devez verser la matière première (15 g) avec un verre d'eau bouillante et infuser. Prendre trois fois par jour et 1 cuillère à soupe. l avant les repas.

Vous pouvez également prendre la teinture de Rhodiola Rosea, qui est vendue dans une pharmacie. L'eau d'aneth réduit les marées et normalise le sommeil. Pour sa préparation, il est nécessaire de verser de l'eau bouillante (0,5 l) 3 c. l sécher les graines et insister dans un thermos pendant une heure. Ensuite, le bouillon doit être dilué avec de l'eau, portant à 1 l. Prendre 100 ml plusieurs fois par jour, une demi-heure avant les repas.

La teinture de pivoine réduit également les bouffées de chaleur et atténue les autres symptômes de la ménopause. En outre, il est utile d'utiliser de la menthe, du trèfle, de la camomille, du houblon, du sac à main de berger, du marronnier d'Inde, du romarin et d'autres plantes médicinales.

Homéopathie

Ранний климакс у женщин хорошо поддается лечению гомеопатическими препаратами, действие которых направлено на уменьшение симптомов в виде приливов, бессонницы, психологического дискомфорта.

L'homéopathie implique dans ce cas l'utilisation de produits naturels contenant des extraits de plantes, des minéraux, des vitamines et des acides aminés essentiels. Ces médicaments comprennent Estrovel, qui contient un complexe de substances naturelles, notamment des phytoestrogènes. Ces substances naturelles spéciales améliorent l'humeur, empêchent le développement de l'ostéoporose et contribuent à la normalisation du système nerveux autonome.

Climafic protège le corps de l'ostéoporose, normalise les niveaux hormonaux et combat les symptômes de la ménopause. Il contient des macro et des micronutriments, des vitamines, des extraits de soja, de la valériane, de l'aubépine et de la prêle. Alliter est un autre médicament qui s'est révélé efficace pour éliminer les symptômes de la ménopause. Il contient de l'huile d'onagre et de l'extrait d'ail, renforçant l'immunité, améliorant les performances cérébrales, mettant fin aux symptômes désagréables de la ménopause précoce.

Les préparations contenant des phytoestrogènes Klimadinon et Klimadinon Uno contiennent de l'extrait de racème de czifuga et des substances auxiliaires, sont sans danger pour être utilisées, éliminent efficacement les bouffées de chaleur et améliorent le bien-être des femmes.

Parmi les autres médicaments homéopathiques, on peut citer le feminalgin, le qi-klim, le feminal, les femicaps, la ménopace, le inoklim, le tribestan.

Traitement chirurgical

La ménopause précoce chez les femmes est aiguë, provoquant un grand inconfort psychologique et des ennuis fréquents de maux de tête, de bouffées de chaleur et de pressions irrégulières.

Le traitement chirurgical peut conduire au développement précoce du syndrome ménopausique, surtout si la patiente subit une opération pour enlever les ovaires. Parallèlement, les femmes peuvent présenter des symptômes négatifs tels que malaise général et fatigue, arythmies, frissons, crises cardiaques et migraines. En raison de l'intervention chirurgicale, le corps de la femme n'a pas le temps de se préparer à la période naturelle de ménopause; par conséquent, les symptômes de la ménopause précoce apparaissent de manière inattendue et extrêmement difficiles. Très souvent, la ménopause chirurgicale devient la cause première de la dépression prolongée.

Chez les femmes qui ont subi une opération pour enlever les ovaires, des maux de tête, des évanouissements peuvent apparaître, la pression artérielle peut augmenter. En raison d'une défaillance hormonale, la performance cardiaque diminue. L'apathie, l'irritabilité, les épidémies d'agression et l'insomnie fréquente sont d'autres signes de ménopause précoce résultant d'un traitement chirurgical.

Les changements hormonaux affectent négativement le système endocrinien, ce qui perturbe la glande thyroïde et les glandes surrénales. Ces problèmes provoquent l'apparition d'une fatigue chronique et l'apparition de maladies des os.

Traitement de la ménopause précoce: trois approches

Les femmes sont encouragées à commencer par la méthode la plus sûre pour traiter les symptômes de la ménopause précoce: correction de style de vie. Bien que cette approche soit efficace pour vaincre les symptômes, elle n’affecte pas la cause sous-jacente de cette affection - déséquilibre hormonal. Heureusement, les médecines douces et les remèdes naturels permettent de compléter la correction du mode de vie pour assurer un traitement sûr et efficace.

Il convient de rappeler que l’usage de drogues nécessite une consultation préalable avec un spécialiste reconnu.

1. Changements de mode de vie

Pour les femmes ménopausées facteurs de style de vie seront des indicateurs de la fréquence et de la gravité des symptômes.

En apportant même des changements mineurs à votre style de vie habituel, vous remarquerez un changement.

La liste de conseils ci-dessous vous permettra de présenter et de réviser plus complètement les habitudes de la vie quotidienne avoir un effet positif sur votre bien-être:

  • Gestion du stress. Le stress affecte négativement le corps et le nombre de méthodes de gestion - méditation, yoga et aromathérapie.
  • Soutien émotionnel. Les fluctuations des niveaux hormonaux affectent les femmes non seulement physiquement, mais aussi émotionnellement. Le soutien des amis et de la famille pour les jeunes femmes est particulièrement important.
  • Calcium À mesure que les niveaux d'œstrogènes diminuent, les femmes courent un plus grand risque d'ostéoporose. Pour maintenir des os en bonne santé, il est recommandé d'augmenter l'apport en calcium.
  • Alimentation équilibrée. Le maintien d'un régime alimentaire sain est l'un des meilleurs moyens pour les femmes de réduire la gravité et la durée de la plupart des symptômes de la ménopause.
  • Faites de l'exercice régulièrement! L'exercice améliore de nombreux aspects de la santé, notamment l'élasticité musculaire, le contrôle du poids, l'augmentation de la circulation sanguine et la stabilisation de l'humeur. Nous recommandons au moins 30 minutes d'activité physique 5 fois par semaine.
  • Réduction du tabagisme et de la consommation d'alcool. Des études ont montré que les femmes qui fument et boivent régulièrement de l'alcool sont plus sujettes à la ménopause précoce. Le tabagisme et l'alcool peuvent être attribués aux symptômes déclencheurs.

La méthode de correction du mode de vie exige de la femme l’autodiscipline - cette approche est l’un des moyens les plus simples de traiter les premiers symptômes de la ménopause.

Bien que la correction du mode de vie permette de contrôler bon nombre des symptômes de la ménopause, elle n’élimine pas les causes du problème.

2. Médecine alternative

Une autre option de traitement pour la ménopause précoce est une médecine alternative naturelle. Ces outils sont efficaces, présentent un risque faible et permettent de gérer des troubles inhabituels. Ceci est réalisé grâce à l'utilisation de remèdes à base de plantes.

Il existe deux types de remèdes à base de plantes qui aident à équilibrer les niveaux d'hormones. Ils sont classés en fonction de la teneur en œstrogène.

Herbes Phytoestrogènes: Certaines plantes contiennent de l'œstrogène humain appelé phytoestrogène. Les femmes peuvent utiliser ces herbes pour équilibrer les niveaux réduits d'œstrogènes. Ils sont produits sous forme de comprimés ou d'extraits de plantes.

Cependant, ces herbes phytoestrogéniques peuvent éventuellement inhiber la production dans le corps de son propre œstrogène endogène. Pour cette raison, les herbes phytoestrogéniques ne sont pas recommandées pour une utilisation à long terme.

Herbes régulant les hormones: Ces herbes ne contiennent pas d'œstrogène. Les herbes régulatrices des hormones agissent comme des stimulants hormonaux dans le corps, ce qui aide les glandes endocrines à produire naturellement de l'œstrogène et d'autres hormones, telles que Tsimitsifuga. Avec les herbes régulant les hormones, les organes féminins se régulent, trouvant le juste équilibre nécessaire pour prévenir les manifestations graves de la ménopause précoce.

Pour beaucoup de femmes en ménopause précoce, changements de mode de vie combinés avec des traitements naturels alternatifs sont très efficaces pour traiter les manifestations douloureuses.

Cependant, certaines femmes peuvent avoir besoin d'autres médicaments pour soulager leurs symptômes.

3. Préparations médicinales

La troisième approche pour traiter les symptômes de la ménopause précoce est groupe de médicaments sur ordonnance. Les résultats de leur utilisation sont généralement plus rapides et plus précis que l'utilisation d'autres options de traitement, mais les risques d'une telle thérapie peuvent être assez élevés.

La variante la plus populaire de la correction pharmacologique des troubles de la ménopause précoce consiste à remplacer hormonothérapie (THS).

Depuis de nombreuses années, le THS est un traitement populaire chez un grand nombre de femmes. Cependant, cette méthode a des effets secondaires graves, notamment: risque accru d'accident vasculaire cérébral et de maladie cardiovasculaire.

Les femmes qui sont en ménopause précoce après avoir subi une hystérectomie se voient généralement prescrire des techniques de synthèse. l'œstrogèneBien que l'œstrogène puisse augmenter risque de cancer du sein.

Ces trois approches pour corriger les symptômes de la ménopause précoce ne s’excluent pas mutuellement. Les femmes peuvent utiliser différentes combinaisons de traitements à différents moments, en fonction de la durée et de la gravité des symptômes de la ménopause précoce.

Un moyen sûr de traiter les symptômes de la ménopause précoce

La prescription d'herbes régulant les hormones pour le traitement des déséquilibres hormonaux, comme le montre la description de la deuxième approche, est considérée comme l'une des méthodes les plus efficaces de traitement des symptômes de la ménopause précoce. Le faible coût et l'absence d'effets secondaires ne sont qu'une partie des avantages privilégiés de cette méthode. La simidone, par exemple, est un remède efficace à base de plantes régulant les hormones. Simidona, agissant de manière naturelle sur les glandes hormonales, stimule la production des hormones nécessaires par le corps même de la femme.

C'est ce qui fait de Simidon le médicament de choix pour le traitement de la ménopause précoce.

Remèdes populaires

Les herbes qui contiennent des phytoestrogènes et peuvent aider avec succès sont utilisées. Mais ils ne doivent pas être utilisés en alternative à la visite chez le médecin, mais en complément du traitement principal et uniquement après consultation d'un gynécologue.

Les herbes peuvent atténuer les manifestations de la ménopause, établissent MC. Les principales herbes à la fois - utérus bore et pinceau rouge. L'utérus de la forêt de pins séchée est utilisé sous forme de décoction, de teinture et d'infusion. Également utilisé infusion et teinture de brosse rouge racine séchée et hachée finement. Outre eux, l'infusion de gui blanche est également utilisée.

Dès le moment de la puberté, la fille, puis la femme doivent également consulter le gynécologue pour un examen de routine tous les six mois. Il exclut le tabagisme et la consommation d'alcool, le stress. Les repas doivent être équilibrés.

À la ménopause précoce, vous devrez changer vos habitudes alimentaires et le prendre pour acquis. Il est nécessaire d'éviter les produits contenant des stabilisants, des colorants, des arômes, des conservateurs. Ne consommez pas d'aliments contenant des OGM, des plats préparés et des fast-foods. Il est nécessaire de refuser les conserves, les produits fumés, les grillades et les brochettes. Dans le régime alimentaire devrait être plus d'aliments végétaux, moins de graisse animale.

Il est nécessaire de normaliser le poids, car l’obésité est l’une des causes directes de la ménopause précoce. Assurez-vous d'avoir besoin de charges sportives modérées, mais régulières. Ne laissez pas l'hypothermie et la surchauffe du corps. Il est nécessaire de maintenir l'hygiène personnelle, la culture des relations sexuelles, des rapports sexuels monogames et normaux sera également utile en tant que prévention. Besoin d'un bon repos et nuit de sommeil. Il est nécessaire de renforcer le système immunitaire.

La pratique montre que même en l'absence de traitement avec une aménorrhée dans un délai de six mois, 1% des femmes ont encore la possibilité de se rétablir du cycle, suivi de la conception et de la grossesse. L’opportunité de consulter un médecin revêt une grande importance pour la qualité de la vie lorsqu’une ménopause précoce se produit. Il est possible de récupérer et de donner naissance à un bébé en bonne santé avec un traitement approprié. Mais s'il existe une carence en œstrogènes à long terme et en l'absence de traitement, les complications de la santé des femmes en termes de tumeurs de l'appareil reproducteur sont nombreuses.

Pin
Send
Share
Send
Send